"Brigitte Bardot, la méprise" diffusé au Québec...

Publié le par Ricard Bruno

"Le Devoir recommande"…

~~Ses initiales sont devenues mythiques : B. B. Née dans un milieu industriel bourgeois, Brigitte Bardot fut déesse au cinéma, puis activiste pour les droits des animaux. De déclarations-chocs en prises de positions politiques alignées à droite, elle est graduellement devenue une caricature. Jurant de ne plus se montrer en public, elle a néanmoins permis au documentariste David Teboul de se pencher sur sa carrière volontairement courte, mais fulgurante, mais surtout sur sa vie pétrie de contradictions. Même que l’ancienne star de… Et Dieu créa la femme, La vérité, Le mépris et Vie privée, qui s’est retirée du cinéma en 1973 afin de se consacrer à la cause animale, a ouvert ses archives personnelles à la production. En gestation pendant près de deux ans, Bardot, la méprise profite de l’absence de l’icône pour mettre au jour la femme qu’elle abrite. À la narration, l’actrice Bulle Ogier lit des passages de l’autobiographie du sujet : Initiales B. B. Dimanche 30 mars 2014 à 16 h à la salle Claude-Jutra de la Cinémathèque québécoise.

Publié dans le web en parle

Commenter cet article