Le président d'Animaux en péril poursuivi en France pour des actions anti-corrida

Publié le par Ricard Bruno

Mon commentaire.... : une honte! qu' on foute la paix aux défenseurs des animaux...

Qu'on arrête cette horreur qu'est la corrida...

CORRIDA B A S T A !

...

~~ Belga) Jean-Marc Montegnies, le président de l'association belge Animaux en péril, doit comparaître lundi devant le tribunal de Grande Instance de Dax, en France, au sujet de l'envahissement des arènes de Rion-des-Landes (Landes), en août 2013, par des militants anti-corrida, annonce l'association vendredi. Le président d'Animaux en péril poursuivi en France pour des actions anti-corrida Jean-Marc Montegnies est poursuivi au même titre que les présidents du CRAC Europe et de la Fondation Brigitte Bardot pour trois chefs d'inculpation: l'organisation d'une manifestation ayant été interdite "par arrêté municipal", entrave "concertée et avec violence" à la liberté du travail, et pour avoir "exposé directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures" par l'utilisation de fumigènes. Le 24 août 2013, des manifestants membres des trois associations avaient envahi les arènes de Rion-des-Landes pour protester contre l'organisation d'une corrida avec mise à mort. Huit manifestants avaient été blessés, dont un gravement. Une enquête judiciaire avait été ouverte et le président d'Animaux en péril doit comparaître lundi devant le tribunal de Grande Instance de Dax. Jean-Marc Montegnies a reçu sa convocation il y a une semaine "et sera présent à l'audience", a-t-il commenté vendredi, contacté par l'agence Belga. Si les représentants des trois associations, auditionnés à Paris il y a quelques semaines, "ne nient pas l'organisation de l'événement", aucun activiste "ne s'est rendu coupable" de violence, selon Animaux en Péril. Jean-Marc Montegnies s'est dit "atterré" des chefs d'inculpation qui pèsent sur lui et dénonce "un procès politique". "On peut nous atteindre personnellement mais cela ne changera rien, car nous sommes un mouvement idéologique", a-t-il conclu. Les associations de protection des animaux ont par ailleurs déjà prévu des actions pour le début de la saison des corridas.

Source : Cliquez ICI

Commenter cet article

Elisabeth 22/03/2014 11:48

Le gouvernement ferme les yeux, donc ces injustices continueront de se multiplier.
Attendons de voir jusqu'où l'impensable peut aller avec le verdict de ces jugements absurdes.