Une peine un peu trop légère pour une telle cruauté

Publié le par Ricard Bruno

~~Ouest-France nous relate un fait divers odieux survenu à Briec, près de Quimper, le 16 février 2014. La bêtise et la cruauté humaines n’ont parfois pas de limites. Nous faisons vivre des chats qui sont des animaux épris de liberté et de grands espaces dans... quelques m2 et nous nous étonnons qu’ils expriment leur besoin de bouger. Un quadragénaire a tué son chat pour avoir brisé une statue de Bouddha dans sa course. Ce bipède est entré dans une colère noire quand il a vu les débris de la statuette et il a empoigné son malheureux chat qu’il a enfourné dans le lave-linge. Comme si cela ne suffisait pas, il a appuyé sur le bouton et enclenché un programme à 40 °. Le pauvre chat est mort pendant la punition. Une voisine s’est alarmé en entendant les drôles bruits causés par cette machination et elle a téléphoné au tortionnaire qui lui a raconté ses méfaits sans la moindre honte. La femme a alors appelé la Police qui est intervenue sur le champ et a interpelé l’homme. Ce dernier a reconnu les faits. Ce forfait est tellement révoltant que plusieurs Associations de Protection Animale, 30 Millions d’Amis, la S.P.A. ainsi que la Fondation Brigitte Bardot, ont déposé une plainte avec constitution de partie civile. Le malfrat est passé en jugement le 6 mai 2014. Il a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et à 1300 € de Dommages-Intérêts à verser à la Fondation Brigitte Bardot. Il a, en outre, été frappé d’interdiction de détenir un animal de compagnie pendant 10 ans. Cela peut paraitre une peine légère mais le pizzaïolo de Brissac-Quincé n’avait pas écopé beaucoup plus (quatre mois de prison avec sursis et 273 € de Dommages-Intérêts) pour avoir tout de même asperger Caramel de soude caustique, le faisant tellement souffrir que le vétérinaire avait dû l’euthanasier. Rappelons que le lanceur de chat de Marseille avait été condamné à beaucoup plus (un an de prison ferme) pour avoir torturé et filmé le petit Oscar mais il faut dire qu’il était récidiviste. L’humanité n’est pas toujours belle. Les tortionnaires d’animaux font preuve de plus en plus d’imagination et de cruauté pour réaliser leur sombres desseins, sans compter ceux qui mettent leur chat au micro-ondes ! Dans ce marasme, une petite lueur d’espoir nous apparait dans la prise de conscience populaire. En effet, les témoins réagissent et c’est grâce à eux que les coupables peuvent être appréhendés. Les Tribunaux aussi n’hésitent pas à condamner les auteurs de ces faits, même si leurs jugements nous paraissent encore un peu trop timides.

Source : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article