LA COLLECTION D'HIVER BB EXPOSÉ AU SALON PREMIÈRE CLASSE A PARIS

Publié le par Ricard Bruno

BANIERE2 SUGAR TOWN BLOG : Brigitte Bardot Clothing A/W 14/15

Aparté BB,

Plus audacieuse, plus femme, plus élégante et plus chic encore la collection Brigitte Bardot clothing de cet automne/hiver.

La collection vient de sortir sur l'e-shop de la boutique, l'occasion pour moi de vous faire découvrir la femme Brigitte Bardot de cet hiver! Une femme plus rock, un brin malicieuse et underground. Nous pourrons l'afficher haut et fort notre côté "NéoBardot" assumé, que dis-je, nous pourront le revendiquer!

Le néoprène fait son entrée au sein de la marque qui réussit le pari d'associer cette matière aux coupes parfaites qui font déjà sa renommée. Des strass, des perles et des sequins pour sublimer nos nuits, l'alliance du bi-matière pour assurer nos journées, la femme dynamique et active de Brigitte Bardot Clothing est résolument moderne et féminine. La qualité des tissus et du stylisme est impeccable.

On aime, on vote, on note ça dans notre wishlist de l'automne parce qu'on valide!

Ouai, c'est pas parce qu'on porte une jupe qu'on peut pas faire de moto!

 
*****
More bolder, more women, more elegant and more chic the new Brigitte Bardot clothing collection for this fall / winter.
The collection comes out on the e-shop of the brand, an it's the opportunity for me to introduce you the woman Brigitte Bardot of this winter!
A woman more rock, a bit mischievous and undergroung. We will can display loudly our side "NéoBardot" assumed, as I say, we can claim it!
Neoprene made ​​its debut in the brand which succeeds the combinaison of this matter with perfect cuts that are already famous. Rhinestones, beads and sequins to sublimate our night, the combination of two materials for today's dynamic and active woman Brigitte Bardot is modern and feminine. Quality fabrics and styling is impeccable.
We love, we vote, we arrange it in our wishlist fall because we valid!
Yeah, it's not because you wear a skirt yu can't do motorcycle !

Publié dans le web en parle

Commenter cet article