Saint-Tropez : dans le sillage des fans de BB...

Publié le par Ricard Bruno

Angèle et Jeanne, la nouvelle génération BB.

Angèle et Jeanne, la nouvelle génération BB.

~~Sur le livre d'or, des témoignages d'amour à la pelle : « Toutes les femmes ont voulu vous imiter » (Claire), « La dame de cœur », « Maravihoso » signe José de Buzios (Brésil) où Brigitte a laissé son empreinte. Depuis l'ouverture le 26 juillet, l'exposition « Brigitte for ever » consacrée à Bardot attire les foules, salle Despas. Elle prouve, une fois encore, la fascination qu'exerce la star auprès des Français et touristes du monde entier. Pourtant, rien de son passé de sex-symbol ne transparaît dans ces clichés. Les portraits de Gérard Schachmes offrent plutôt un focus sur la période 1990-2000, principalement des instants de vie quotidienne, entourée par ses animaux. Les jardins secrets de BB dévoilés Chez tous les visiteurs, la même flamme qui brille dans leurs yeux à l'évocation de leur idole. Sans réserve. Même la nouvelle génération, pourtant éloignée par le temps de ce qu'elle a pu incarner, lui voue une réelle admiration. Souvent par atavisme, la passion envers BB se transmet au sein des familles en lisant l'un de « ses ouvrages, pour la jeune Angèle. On disait même que ma grand-mère lui ressemblait. Moi, je trouve qu'elle touche toutes les générations. C'est une icône », tranche-t-elle. Icône, le mot est lâché. Comme si en se retirant de la vie publique, il y a plus de quarante ans, BB était devenue une image statufiée, inscrite dans l'inconscient collectif. Mais chacun picore et retient de BB, le bout d'histoire qu'il veut. Pascal et Viviane sont venus respirer le parfum de leurs 20 ans : « C'est toute notre jeunesse ». D'ailleurs, il aurait préféré une expo « avec une chronologie plus longue ». Plutôt que « Brigitte for ever », ce rendez-vous aurait dû s'intituler « Bardot en toute intimité », tant les clichés entrouvrent la porte sur son jardin secret. Surtout en compagnie de ses animaux, sur le ponton et dans son salon de la Madrague, ou sur les collines de sa propriété de la Garrigue. Pour Pascal, elle restera un modèle à part : « Elle représentait l'idéal féminin... et cela perdure ! » Alors pas question de quitter les lieux sans une ''relique'' dans la boutique qui clôture le parcours. « Je me laisserai bien tenter par un portrait », avoue Viviane. Qu'est-ce que vous voulez, semble-t-elle dire, « on est fan ! » Icône intemporelle BB, deux initiales synonymes de vent de liberté aussi. « Elle représente beaucoup, reconnaissent Magali et Brigitte, venues d'Aix-en-Provence, comme en pèlerinage. « Admirée », elle les a fait rêver, « car elle a fait ce qu'elle a voulu de sa vie ». Encore plus quand elles découvrent en images, « la simplicité de la Madrague ». À l'issue de la visite, Salomé, ado souriante, fige sur le livre d'or son amour pour Brigitte. Pour sa maman, Valérie, l'émotion est palpable. « On vient des Vosges. On m'appelle la BB locale dans le village. Chaque été, depuis vingt ans, « je vais me baigner près de la Madrague. Sans la voir, je ne sais même pas si elle est là. On ne veut pas l'importuner de toute façon », les yeux humides au fur et à mesure qu'elle parle de son modèle. Éblouie par cette femme qui « a quitté ce monde du show-biz, des paillettes pour se consacrer aux animaux. » L'air imaginé par Gainsbourg pour Bardot Je t'aime, moi non plus flotte à présent dans la pièce. Pour ses fans, ce serait plutôt ''Je t'aime'', tout court.

Source : Var Matin Cliquez ICI

N'OUBLIEZ PAS DU 29 AOUT AU 26 OCTOBRE : EXPOSITION BRIGITTE BARDOT....

Hôtel du château de la Messardière !

Saint-Tropez : dans le sillage des fans de BB...
Saint-Tropez : dans le sillage des fans de BB...

Commenter cet article