BB : l'anniversaire d'un mythe...

Publié le par Ricard Bruno

BB à 44 ans, au sommet de sa carrière.

BB à 44 ans, au sommet de sa carrière.

Loin derrière Simone Veil et juste après Bernadette Chirac, Brigitte Bardot, entre aujourd'hui, à 80 ans, à la 10e place du classement (BVA) des «personnalités âgées préférées des Français». Cela ne fera ni chaud ni froid à celle qui depuis les premières années de son immense célébrité, se moque de ce qu'on pense d'elle. Retirée à La Garrigue, sa deuxième adresse tropézienne où elle se rend chaque jour, hors de portée de la Madrague (la maison où rien n'a bougé depuis les années 70, assaillie en permanence par les porte-voix des bateaux à touristes), l'ancienne actrice et infatigable militante de la cause animale revient sous les feux de l'actualité à l'occasion de son anniversaire. C'est là, près d'une petite chapelle, qu'elle a reçu Laurent Delahousse pour une émission suivie par près de 5 millions de téléspectateurs. C'est aussi là qu'elle a répondu à une interview de La Dépêche, en lettres rondes, transmise par fax, son moyen de communication préféré. BB nous redit ce qu'elle souhaite, au nom des animaux, des chevaux et des agneaux, pour son anniversaire (lire page suivante). Brigitte Bardot, la Parisienne «châtain et aux dents de lapin» qui avait fait ses débuts dans «Si Versailles m'était conté» (avant de passer au blond platine dans le bac d'un coiffeur du Carlton) a tourné le dos au cinéma il y a quarante ans. Les télévisions le lui rendent bien : pas un de ses films n'est programmé ce dimanche. On aurait vu ou revu avec intérêt «Vie Privée» ou «Viva Maria», de Louis Malle, qui montrent qu'elle n'était pas seulement une «ravissante idiote». Mais comme elle fut aussi chanteuse, notamment pour Gainsbourg lors de leur rencontre passionnée («Il n'est pas beau, il est pire», disait-elle), on reverra ses émissions de variétés (sur Melody.TV). «J'ai offert ma jeunesse et une certaine beauté aux hommes, j'offre ma sagesse, mon expérience, et j'espère le meilleur de moi-même, aux animaux», a-t-elle affirmé en vendant ses souvenirs pour financer la fondation qui porte son nom. Ses deux moitiés de vie allaient se réconcilier pour cet anniversaire. Mais ses violentes prises de position contre la société d'aujourd'hui continuent de casser le mythe. Et elle s'en contrefiche. Son dernier film à Sarlat En 1973, à 39 ans, Brigitte Bardot commence en Dordogne, à Sarlat, le tournage d'une comédie, sans savoir encore que ce sera son dernier film. Fantaisie médiévale à la mode de l'époque, dirigée par Nina Companeez, «L'histoire très bonne et très joyeuse de Colinot trousse-chemise» réunit un casting à succès : Bardot, Nathalie Delon, Ottavia Piccolo, Bernadette Lafont, Alice Sapritch, Francis Blanche, et un jeune premier repéré au théâtre : Francis Huster. Devant la caméra, la rencontre entre le débutant de cinéma de 26 ans et l'actrice à l'apogée de sa beauté qui a tourné 47 films (de ses premières apparitions jusqu'à «Don Juan 73») se fait dans le plus simple appareil. Francis Huster bondit tout nu dans le lit de Bardot. Francis Huster lui a rendu hommage trente ans plus tard : «Brigitte bandante, vivante, nature, touchante et drôle… Brigitte espiègle, effrontée, rusée, chatte et capricieuse.»

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Commenter cet article