Celia, la reine des chats libres...

Publié le par Ricard Bruno

Celia, la reine des chats libres...

On en apprend tous les jours à Micetto ! Je connaissais bien sûr les chats errants, mais voici maintenant les chats libres ! Celia Hoerter, tout en m’expliquant son combat, me dit de quoi il s’agit. Le chat libre est un chat errant (abandonné, né dehors, en divagation puis perdu) qui est trappé par des associations ou bénévoles qui en ont ont l’autorisation. ! Le chat est stérilisé et identifié puis aprés une petite convalescence relâché sur son lieu d'origine. Il faut savoir qu’en France, il y a une obligation pour le propriétaire d’un chat de rappeler son animal quand il est à plus de 1000 mètres de son domicile et à plus de 200 des habitations. (Article L211-23 du code rural )Sinon, il est déclaré chat en divagation. Dès lors, il peut être trappé par la fourrière, on vérifie que l’animal n’est ni tatoué ni pucé, on le garde huit jours en refuge, on le stérilise et là il peut tout arriver selon l’endroit et la situation où l’on se trouve... Depuis 1999, les mairies peuvent aussi faire appel à des associations privées qui s’occupent de la stérilisation, toujours après vérification que l’animal n’est pas tatoué ou pucé, puis qui relâchent le chat là où il a été trouvé, voilà ce qu’est un chat libre. Ils figurent aussi sur le site cité ci-dessous, ce qui permet à pas mal de proprios de retrouver leur animal. Car il peut évidemment s’agir de chats perdus. Une stérilisation coûtant moins cher qu’une euthanasie, tout le monde y gagne, à commencer par le chat libre qui garde la vie ! Bon, parfois Celia se fait engueuler par les proprios quand ils retrouvent leur chat stérilisé, mais Celia leur explique alors que le risque, pour un chat non tatoué, c’est l’euthanasie... Vu comme ça, c’est bien aussi... A partir de 2015, les mairies devront passer par ces associations, l’histoire va donc dans le bon sens. Alors voilà donc le combat de Celia. Faire stériliser les chats, leur rendre la liberté et ensuite les soigner s’ils ont des parasites, et les nourrir. La fondation Brigitte Bardot lui fournit quelques bons de stérilisation gratuits, mais on est évidemment loin du Aidée aussi par deux associations dont une prend en charge des stérilisations mais pas toutes et une autre qui aide en faisant deux collectes par an. D'autre part devant l'ampleur du problème des abandons, il reste encore des stérilisations à sa charge.

Celia, la reine des chats libres...

~~Chez elle, c’est Bayeux, en Normandie, ville célèbre pour une tapisserie relatant dans le détail la b... reçue par Harold à Hastings en 1066 face à Guillaume de Normandie, ville également connue pour un discours de De Gaulle en 1946, qui définit les institutions de la France libre. A Bayeux, Celia s’occupe de 67 chats adultes et de 11 chatons ! Elle passe trois heures par jour juste pour les nourrir. Une dame l’aide de temps en temps, sinon elle est seule. Seule aussi pour payer tout ça, rien qu’en bouffe elle s’en colle pour 250 € par mois ! Elle s’appuie aussi sur le site chat-perdu.org, qui sert à la fois à signaler, photo à l’appui, les chats qui ont été trouvés, et sur lequel les propriétaires de chats perdus peuvent aussi faire passer une annonce... Bref, Celia se bat sur tous les fronts... Et on peut l’aider. On peut lui donner du temps. On peut l’aider à nourrir ses 80 chats... Elle reçoit l’aide de deux refuges, la SPA « Le chat et la vie » à Louvigny, c’est à trente bornes de chez elle, l’autre association, « SOS Chiens et chats » qui fait des collectes de bouffe à la sortie des supermarchés, et qui reverse près de 90% de ses dons aux associations du coin, celle-là est à Dives sur Mer à soixante bornes. Bref on peut l’aider sur les transports... Elle ne cherche pas vraiment de dons financiers, mais enfin rien ne vous empêche de payer une stérilisation par-ci par-là, ça coûte au tarif « associations » 84 € pour une femelle, 70 € pour un mâle. Vous pouvez aussi acheter un gros paquet de croquettes, bref une idée aussi originale et aussi désintéressée mérite que l’on y pense. Et Bayeux n’est pas un désert, vous êtes nombreux dans le coin, 14 000 habitants pour la seule commune.. Comment procède donc Celia ? Elle s’occupe de huit ilots, il s’agit de refuges naturels des chats libres, souvent des jardins, des cabanes abandonnées, des lieux publics inhabités la nuit. Elle est parfois aussi alertée par des riverains, qui s’en foutaient d’avoir un chat dans le coin, mais quand ça commence à pulluler, on se plaint. Quand on sait qu’une chatte peut avoir trois portées par an, à quatre, cinq voire six chatons à chaque fois, on voit l’urgence de la situation. La stérilisation devient une vraie obligation de société... Et elle découvre parfois ces ilots elle-même tout en sachant que c’est compliqué, les chats errants se cachent et ils savent faire ! Elle nourrit donc les chats et chatons libres de ces ilots, connaissant tous ses pensionnaires par cœur. Elle les fait soigner s’ils paraissent malades. Et moi j’ai trouvé que l’histoire de Celia était belle. Si vous voulez la contacter : celia.hoerter@orange.fr

Source : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article