Sea Shepherd : Le Brigitte Bardot est amarré à Paris (et vous pouvez le visiter !)

Publié le par Ricard Bruno

Sea Shepherd : Le Brigitte Bardot est amarré à Paris (et vous pouvez le visiter !)

Le trimaran ultra-rapide de l’ONG Sea Shepherd a jeté l’ancre dans la capitale française pour quelques semaines. Planète Animaux a eu le privilège de le visiter en compagnie du capitaine Paul Watson. Suivez-nous pour faire le tour du propriétaire.

Le navire est installé au port du Gros-Cailloux, à proximité des Invalides et de leur splendide dôme doré. Il y restera jusqu’au 11 février. Le Brigitte Bardot est le plus rapide des bateaux de la flotte de Sea Shepherd. Habituellement, il sillonne les eaux du globe aux trousses des braconniers qui menacent les créatures marines. A Paris, sa mission est plus pédagogique, et permet à son équipage de souffler un peu.

Au cours des derniers mois, l’embarcation a pris part à des opérations en Sicile, aux îles Féroé, au Cap Vert, au Guatemala… Avant de repartir vers de nouvelles aventures, encore confidentielles, elle ouvre son pont aux visiteurs (voir fin d’article pour les détails : horaires, etc.), dans le but de permettre aux supporters de la cause de toucher le mythe, voire de susciter des vocations d’engagement pour des missions futures ; mais aussi et surtout pour sensibiliser le grand public, dans l’espoir de provoquer chez certains une « prise de conscience ».

Quelques mots de Paul Watson

Ce 15 janvier 2015, à bord du Brigitte Bardot, nous faisons la connaissance de son capitaine, Carlos Bueno, qui a intégré Sea Shepherd dans les années 1990. Nous retrouvons également le célèbre défenseur des océans Paul Watson, avec qui nous avions déjà échangé quelques semaines auparavant dans le cadre d’une interview. Il nous explique que les vélos-taxis que nous avons vu plus tôt sur le quai, et qui annoncent la présence du trimaran à Paris, font partie d’une « opération publicitaire écologique » qui s’étendra sur 8 jours.

Nous évoquons avec lui une actualité que nous avions relayé le matin même, à propos d’une baleine tuée par un simple boîtier de DVD. Le capitaine s’est dit « attristé par la nouvelle », et nous a rappelé à quel point Sea Shepherd s’implique contre la pollution des océans par les débris plastiques. « Notre projet Vortex est dédié à cette problématique, il se divise en deux parties : le développement d’une technologie qui permettra d’extraire les déchets plastiques des océans (ce pourquoi nous avons le soutien de plusieurs personnalités, dont Pharell Williams) ; et la mise au point d’une matière alternative au plastique à base d’algues, que nous développons en collaboration avec la société bretonne Algo Pack ».

Enfin, nous lui faisons part de notre stupéfaction quant aux positions du Costa Rica. En effet, alors que le Président du pays, Luis Guillermo Solis, vient de demander l’adoption d’une loi sur la protection animale, ce qui sous entend un intérêt pour la cause animale ; son pays est aujourd’hui celui qui est responsable de l’exil de Paul Watson (qui est recherché par Interpol du fait d’un mandat d’arrêt international émit contre lui par le gouvernement du Costa Rica, qui lui reproche d’avoir saboté une chasse au requin). « Le problème avec le Costa Rica n’est pas tant l’absence de lois pour la protection animale mais plutôt le respect et l’application de celles-ci. Ils ont développé plusieurs lois et programmes, notamment vis à vis des requins et des tortues, pour lesquels nous travaillons main dans la main avec eux (en leur apportant soutien opérationnel et aide financière). Et ce, malgré les persécutions à mon égard », nous explique-t-il, avant d’ajouter : « J’ai plusieurs fois essayé d’entrer en contact avec Luis Guillermo Solis, mais tous mes appels sont restés sans réponse, malgré la promesse du Président Solis pendant sa campagne électorale de revenir sur le dossier du mandat d’arrêt en vigueur contre moi. Tout ceci n’est, dans le fond, que politique… Sea Shepherd Costa Rica reste, quoiqu’il en soit, très actif ».

Quand visiter le Brigitte Bardot ?

Si vous souhaitez, vous aussi, visiter le Brigitte Bardot, sachez que son équipage vous accueillera à bord les mercredi, samedi et dimanche de 10h00 à 13h00, et de 14h00 à 17h00. La visite est gratuite et vous permettra de découvrir les conditions de vie à bord, mais aussi d’apprendre de nombreuses informations sur les dernières missions menées par le navire. Si vous avez des questions, vous pouvez écrire à l’adresse : gl.paris@seashepherd.fr

Source : Cliquez ICI

Sea Shepherd : Le Brigitte Bardot est amarré à Paris (et vous pouvez le visiter !)

Publié dans le web en parle

Commenter cet article