Au Vietnam, des milliers de chats tués après avoir été saisis par la douane

Publié le par Ricard Bruno

Au Vietnam, des milliers de chats tués après avoir été saisis par la douane

UNE HONTE ! C'EST SCANDALEUX !

La semaine dernière, plusieurs centaines de chats ont été saisis par la douane au Vietnam. Achetés en Chine, il étaient destinés à des restaurants. Mais le sort de ces animaux était plus qu'incertain, et les craintes des associations de protection animale se sont malheureusement confirmées. Comme l'a confié un policier du district de Dongda à l'AFP, les chats ont tous été tués.

Enterrés vivants ?

"Les chats provenaient de Chine, n'avaient pas de papiers d'origine et n'avaient pas subi de quarantaine a-t-il expliqué, précisant que les malheureuses bêtes ont été enterrés vivants. "Plusieurs d'entre eux étaient morts, il y avait une odeur terrible et un risque de propagation de maladies, par conséquent, nous les avons tués en les enterrant". Tandis que l'Asian Canine Protection Alliance dénonce un "abattage inhumain d'animaux victimes de la traite", les autorités rappellent que cette procédure est suivie pour toutes les marchandises de contrebande, qu'il s'agisse ou non d'êtres vivants.

L'appel de Brigitte Bardot

Plusieurs associations parmi lesquelles la Fondation Brigitte Bardot avaient proposé leur aide pour accueillir et prendre soin de ces chats. Mais leur appel est resté sans réponse. "Ma Fondation ainsi que de nombreuses associations internationales dont certaines vietnamiennes ont voulu apporter leur aide dès que la nouvelle de l'interception nous est parvenue. Or, les autorités ont gardé pendant des jours le plus grand mutisme quant à la localisation des chats et leur devenir... nous laissant dans la plus grande angoisse et impuissance pour finalement aujourd'hui communiquer que les chats ont enterrés dès le premier jour" déplore Brigitte Bardot dans une lettre adressée au Premier ministre vietnamien, Nguyen Tan Dung. "Enterrés vivants ? Vendus à la sauvette aux restaurants ? Brûlés vifs en tas comme certaines rumeurs le font circuler ?'" s'interroge-t-elle.

~~Et de réclamer en urgence "une version officielle prouvant le devenir de ces chats" ainsi que l'adoption d'une "loi définitive interdisant l'importation de chats et de chiens dans (le) pays de façon à décourager ce honteux trafic et ne plus tolérer de consommation de chats et de chiens".

Commenter cet article