Brigitte Bardot au secours d’ours russes alcooliques

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot au secours d’ours russes alcooliques
Big Hearts FoundationLes deux ours sont nourris avec de la malbouffe et de l’alcool donnés par des clients et des passants, amusés de les voir ivres.
Coup d'oeil sur cet article
 

La Fondation Brigitte-Bardot et la Big Hearts Foundation se sont mobilisées afin de venir à en aide à deux ours alcooliques enfermés dans une cage depuis 20 ans à Sotchi, en Russie. Les animaux sont dans un état si pitoyable qu’ils risquent de mourir si rien n’est fait.

La cage étant située à l’extérieur d’un restaurant, les deux mammifères sont nourris avec de la malbouffe et de l’alcool donnés par des clients et des passants, amusés de les voir ivres. Le propriétaire, Dzhenkis Uzaroshvili, n’y voit aucun problème, puisque selon lui la bière est bénéfique pour les deux ours en raison du climat.

«Les ours ont une plus forte réaction à l’alcool que les humains, ils peuvent mourir», a affirmé Anna Kogan, la fondatrice de Big Hearts Foundation au quotidien britannique The Independant.

Par ailleurs, l’un des ours est complètement aveugle en raison des phares de voitures.

Selon la BBC, en février, la justice russe a ordonné que le mâle soit confisqué. Une décision qui doit être appliquée au plus tard en mars. Toutefois, en raison de leur dépendance à l’alcool, aucun centre pour animaux en Europe n’est prêt à accueillir les deux animaux, les dépenses engendrées par leur condition particulières étant jugées trop élevées.

Mardi, Mme Kogan a affirmé à l’agence de presse russe Tass, que les coûts du traitement de désintoxication seraient payés par l’organisme londonien et la Fondation Brigitte-Bardot. Il ne restait plus qu’à trouver un endroit pouvant les recevoir.
Brigitte Bardot
Brigitte Bardot

Finalement, mercredi, le sanctuaire pour ours Libearty, en Roumanie, s’est porté volontaire. Selon Anne Kogan, le sanctuaire serait en mesure d’assurer les soins nécessaires puisque le personnel a déjà eu à traiter des ours danseurs également alcooliques.

«Nous avons été contactés par des organisations de défense des animaux de Russie et avons été d’accord pour prendre en charge les deux ours», a déclaré jeudi à l'AFP Liviu Cioineag, directeur de l'association Milioane de prieteni qui dirige le sanctuaire roumain. Il précise que le transfert pourrait avoir lieu en avril

«Nous attendons une décision définitive de la justice russe visant la saisie de ces deux bêtes et autorisant leur transfert. En attendant, nous cherchons la meilleure solution pour leur acheminement vers la Roumanie», a ajouté M. Cioineag.
 
Le refuge accueille actuellement 79 ours sauvés de la captivité, dont deux en provenance d’Albanie et un des États-Unis.
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diane 27/02/2015 13:41

De toutes façons, il faut être stupide (et je suis polie) pour s'amuser du sort des animaux maltraités au lieu de dénoncer les maltraitances et c'est aussi pour ça que ça ne bouge pas suffisamment ! l'humain peut être formidable comme il peut être un véritable fléau, donc le danger est partout à tous moments, le monde ne peut changer si les consciences ne changent pas !