Nîmes : le leader anti-corrida condamné en appel pour diffamation

Publié le par Ricard Bruno

Dans ce pays il ya deux poids et deux mesures...une véritable honte! On condamne des défenseurs de la vie et d'un autre côté on laisse torturer à tout va ces pauvres taureaux...quelle honte...

Concernant le journal le midi libre bien entendu et à l’accoutumée il déploie le tapis rouge aux pros corrida…

À quand un procès pour coups et blessures de la part de gendarmes mobiles? Souvenez-vous Rodilhan 2013...tiens c'est bizarre...de ça plus aucune autorité n'en parle ! Mais où est la justice de ce pays, on se le demande !

J’apporte mon soutien total au CRAC Europe….

En 2013 on se faisait tabasser par des gendarmes mobiles, en 2015…toujours aucun procès ! Elle est belle la justice de ce pays !

Bruno Ricard

1) http://brigitte-bardot.over-blog.net/article-rodilhan-2013-nous-y-etions-pour-les-taureaux-120822717.html

2) http://brigitte-bardot.over-blog.net/article-rodilhan-2013-reponse-du-cabinet-du-ministre-valls-121305044.html

3) http://brigitte-bardot.over-blog.net/article-corrida-de-rodilhan-2013-reponse-de-la-gendarmerie-121601206.html

 

Nîmes : le leader anti-corrida condamné en appel pour diffamation

Dans le procès qui l'opposait à la rejoneadora Léa Vicens, Jean-Pierre Garrigues, président du Crac, est condamné à 1 000 euros d'amende ferme et 2 500 euros de dommages et intérêts. C'est plus qu'en première instance.

Dans une émission de Canal +, il avait déclaré que Léa Vicens faisait éventrer ses chevaux en piste. En mai 2014, la rejoneadora avait cité à comparaître le leader du CRAC. En novembre 2014, ce dernier avait, dans un premier temps, été condamné à 1 000 euros d'amende avec sursis et 1 500 euros de dommages et intérêts. Le tribunal a donc transformé le sursis en ferme et alourdi les dommages et intérêts.

Source de l'article : http://www.midilibre.fr/2015/03/12/nimes-le-leader-anti-corrida-condamne-en-appel-pour-diffamation,1134940.php

Publié dans le web en parle

Commenter cet article

Elisa 14/03/2015 19:48

Sans commentaire.

Elisa 13/03/2015 15:47

Caricatural !
La fille a confirmé elle-même à la télé que le cheval risquait de se faire éventrer... elle avoue donc qu'elle prend ce risque ?!
Le moins qu'on puisse dire c''est que ce n'est pas juste de condamner quelqu'un qui ne fait que rapporter ce qu'elle a déclaré.
On veux nous faire croire qu'éventrer un cheval (ou prendre ce risque absurde) n'est pas le maltraiter ?
Mais on marche sur la tête !