FLAC : Communiqué...

Publié le par Ricard Bruno

La lettre d'info - 17 avril 2015

Chers amis,

Une pétition pour la démocratie !

Devant l’absence de débat parlementaire concernant la corrida, la FLAC a mise en ligne une pétition destinée à réunir les signatures de tous les citoyens désireux de voir enfin la question de l’abolition abordée démocratiquement.

Notre ambition : démontrer qu’un tel débat est devenu incontournable et que cette question doit désormais faire l’objet d’un vote de nos parlementaires. Le temps est venu !

Nous avons besoin de votre signature ! Nous avons besoin de votre soutien !

Notre pétition

UNE LOI POUR ABOLIR LA CORRIDA !

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Premier Ministre,
Présidence de l’Assemblée nationale,
Présidence du Sénat,
Présidences des groupes politiques parlementaires

Tandis que notre code pénal prévoit une peine de deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende à l’encontre des auteurs d’actes de cruautés et sévices graves envers un animal domestique (ce qu’est le taureau dit « de corrida » ou « de lidia »), un alinéa présent dans l’article concerné exempte la corrida et ses acteurs de ces sanctions « lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée ».

Cette exception à l’application de la loi permet ainsi à la corrida de survivre dans les régions et villes où l’appel à la « tradition » encourage à supplicier et mettre à mort chaque année des centaines de jeunes taureaux de 2 à 5 ans, pour le plaisir et la distraction du public !

Plusieurs propositions de loi ont été déposées récemment afin de demander l’abolition de ces spectacles sanglants et dégradants. Malgré les demandes et l’action des parlementaires favorables à cette abolition, aucune n’a encore été mise à l’ordre du jour ! Cette situation ne peut plus durer.

La Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas ne peut que regretter que malgré la très forte opposition et le rejet de la majorité des citoyens français selon de nombreux sondages, y compris dans les régions taurines, la corrida semble toujours protégée et exemptée de l’application des règles fondamentales du débat démocratique… La corrida serait-elle hors du champ républicain ?

Les signataires de cette pétition demandent au gouvernement français, aux responsables politiques et à l’ensemble des partis et formations représentées à l’assemblée nationale, de permettre enfin que l’une ou l’autre des propositions de loi existantes soit mise à l’ordre du jour et qu’ainsi la question de l’abolition de la corrida soit enfin abordée au sein de nos institutions.

Les politiques porteurs de ces propositions, leurs soutiens, les associations opposées à la corrida et les nombreux citoyens soucieux de mettre fin à cette pratique violente et cruelle doivent être entendus ! La corrida n’a pas à être artificiellement et arbitrairement maintenue à l’écart du champ d’application de la démocratie et de l’évolution de la loi, de la société et des moeurs.

Thierry Hély
Président de la FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas)

Retrouvez cet article et venez en discuter sur notre nouveau site internet.

Vous pouvez signer la pétition directement sur cette page :

Prochainement

Enfants et corrida… Conférence à Béziers avec le professeur Hubert MONTAGNER Enfants et corrida… Conférence à Béziers avec le professeur Hubert MONTAGNER

Articles récents

Une pétition pour la démocratie ! Une pétition pour la démocratie !
On ne soulage pas une souffrance par une autre souffrance On ne soulage pas une souffrance par une autre souffrance
Corrida, finances, fisc… Un bilan accablant ! Corrida, finances, fisc… Un bilan accablant !
Don & Adhésion Dons & Adhésion

Suivez-nous

Suivez la FLAC sur FacebookSuivez la FLAC Europe sur TwitterSuivez la FLAC sur DailyMotion

Cet email a été envoyé à *|EMAIL|*
Cliquez ici pour vous désabonner

F.L.A.C.
BP 49
34300 Agde
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisa 18/04/2015 16:02

Signons les pétitions, ne les lachons pas.

Elisa 18/04/2015 16:01

C'est inadmissible que ces propositions de lois ne soient pas enfin mises à l'ordre du jour.
Les 3/4 des français réclament que cette loi s'applique à tous les animaux, Doit-on continuer à tolérer les tortures faites aux taureaux.? Jusqu'à quand Mr Vals va nous imposer SA loi.,