Communication du CRAC Europe...

Publié le par Ricard Bruno

La lettre d'information

jeudi 14 mai 2015

Tous à Alès samedi !

Bonjour,

Chers amis de combat,

Notre manifestation alésienne commencera dans 48 heures : samedi 16 mai à partir de 15h00, rendez-vous sur le parking (qui nous est réservé) au bord du Gardon, côté ville, face à la clinique Bonnefon, avenue Carnot, au numéro 46 ! D’après des     « sources autorisées », plus de 200 policiers nous attendent, on ne sait jamais ! Venez nombreux pour une mise en scène sans précédent.

Déjà, les médias relaient notre action : Midi Libre avec un article très honnête, Radio France Bleu Gard Lozère et Radio Totem samedi matin, France 4 va nous suivre dès le vendredi soir, un article sans concession de Paris Match en ligne qui vient d’être publié Une pratique archaïque et barbare – Corrida : basta !  , Sud Radio en direct demain matin…

En parallèle, nous venons d’apprendre que l’appel lancé par Droits des Animaux et le CRAC Europe afin d’obtenir l’abrogation de l’inscription de la corrida au PCI français sera examiné lundi 18 mai (communiqué ci-dessous). Audience ouverte au public au 68 rue François Miron, 75004 Paris, métro St Paul à 15h00. Nous y serons !

Et le 28 juin, soyons nombreux à Rieumes pour contribuer à faire disparaitre cette ignominie locale qui nous permettrait de gagner un département (la Haute-Garonne) avec nos amis de la Fondation Brigitte Bardot, Animaux en Péril, la FLAC et l’ARAC.

Maintenons la pression ! Et bravo à tous les militants indépendants qui sautent dans les arènes. Nous sommes solidaires de toutes les actions pacifiques. La violence est en face. Les autorités attendent-elles un mort dans nos rangs pour enfin tenir compte de l’opinion de l’immense majorité des français et ouvrir un débat démocratique à l’Assemblée Nationale ? Il est plus que temps face à l’hyper-violence des aficionados…

Tous unis et solidaires, nous allons gagner ! Cela ne dépend que de nous toutes et tous !

Bien à vous

Jean-Pierre Garrigues
Président du CRAC Europe

Abrogation de l’inscription de la corrida au patrimoine culturel immatériel (PCI) français

Le CRAC Europe et Droits des Animaux poursuivent leur action

Le 22 avril 2011, la France stupéfaite apprenait l’inscription de la corrida au PCI français. Le 24 avril 2011, le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, écrivait dans ses carnets (La récréation, 2013, R. Laffont, page 408) : « Stupéfaction ! Une obscure commission du ministère dont je ne soupçonnais même pas l’existence vient d’inscrire la tauromachie au patrimoine immatériel de la France au même titre que les chants e bergers basques et la tarte Tatin. La tauromachie n’est pas une tradition innocente et j’imagine le forcing auquel ont dû se livrer en catimini toutes sortes d’élus pour entraîner une poignée de fonctionnaires à consigner cette inscription. »

Le CRAC Europe et l’association Droits des animaux ont immédiatement attaqué cette inscription. Ils ont perdu en première instance le 3 avril 2013, contre toute attente, et ont fait appel de cette décision du tribunal administratif de Paris. L’audience de la cour administrative d’appel de Paris se déroulera le lundi 18 mai à 15h00. De nouveaux arguments seront développés. Si nécessaire, les associations requérantes feront valoir leurs droits devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Jean-Pierre Garrigues
Président du CRAC Europe (Comité Radicalement Anti Corrida) pour la protection de l’enfance

David Chauvet
Droits des Animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article