Criblé de plomb puis enfermé dans un sac poubelle, ce chien miraculé vit désormais dans le bonheur

Publié le par Ricard Bruno

Buck est un survivant. Gravement maltraité par son maître, il a frôlé la mort. Mais, après des semaines de soins intensifs, il a pu être sauvé. Et, si il garde d’importantes séquelles de son douloureux passé, il a désormais trouvé une famille aimante, qui a fait de lui un porte-parole de la cause animale.

Ce beau chien croisé a vécu l’enfer : après avoir reçu des dizaines de plombs dans tout le corps (y compris dans les yeux), il a été enfermé dans un sac poubelle, accroché à un poteau et abandonné pour mort en pleine nuit près de Houston… Buck à eu la chance d’être découvert par des personnes sensibles à la cause animale.

Lors de sa découverte, il était couvert de sang, en hypothermie, déshydraté, et presque dans le coma. Heureusement, ses sauveurs n’ont pas baissé les bras et ont tout fait pour le sauver. Avec succès.

Ambassadeur de la cause animale

buck04

Opéré a plusieurs reprises, puis bénéficiant de plusieurs mois de rééducation, le brave chien a réussi à s’en sortir. Il est aujourd’hui en pleine forme, si ce n’est qu’il est aveugle et que certaines de ses dents sont cassées (à cause d’impacts de plomb). Ses nouveaux maîtres lui font vivre une belle vie de chien : Buck se promène, court, joue, et reçoit beaucoup d’affection.

Mais Buck (qui a aujourd’hui 3 ans) est aussi devenu un ambassadeur de la cause animale. Ses maîtres ont médiatisé son histoire, et il rend de temps à autre visite à des enfants dans des écoles, afin de les sensibiliser aux cruautés infligées aux animaux.

Buck a désormais une famille : humaine, mais aussi canine, car ses nouveaux maîtres ont sauvé d’autres animaux après lui : Buster, un croisé adopté dans une fourrière qui allait l’euthanasier ; et Thelma et Louise, deux chiots trouvés en rase campagne, couverts de peinture (quelqu’un leur avait tiré dessus avec des pistolets de paintball).

 

Son agresseur identifié

buck12

En 2014, l’enquête de police sur le dossier a permis de retrouver les anciens maîtres de Buck et de potentiellement identifier son agresseur. Le couple qui le possédait alors a expliqué aux policiers que leur voisin possède une chienne à qui il fait faire des petits pour les vendre, et qu’une nuit (le 5 janvier 2013), alors que la chienne était en chaleur, ils ont entendu Buck aboyer, puis, 6 détonations ont retenti dans la nuit, suivi de 6 autres. Ces personnes expliquent ne pas avoir pensé à vérifier si leur chien allait bien, pensant qu’il s’agissait de quelquechose qui ne les concernait pas. Et le lendemain matin, constatant la disparition de Buck, ils ont estimé qu’il était mort et ne s’en sont pas préoccupés plus que ça…

Les forces de l’ordre ont de plus recueilli des témoignages d’autres voisins qui soupçonnent l’agresseur présumé de Buck d’avoir également tué leurs chiens. Mais, faute de preuve, l’homme ne sera pas inquiété. En effet, il nie les faits, et la police n’a trouvé aucune empreinte digitale sur le sac poubelle qui contenait le pauvre chien. Sans aveux, l’homme ne peut être reconnu coupable (puisque les preuves manquent), et bien évidemment, il se défend d’avoir commis les faits.

Buck ne sera donc pas vengé par la justice, mais il a trouvé la joie et l’amour, et c’est le plus important.

buck14

Source de l'article : Cliquez ICI : http://www.planeteanimaux.com/sujet/2015/05/28/crible-de-plomb-puis-enferme-dans-un-sac-poubelle-ce-chien-miracule-vit-desormais-dans-le-bonheur/005165

Commenter cet article