150 dauphins tués aux îles Féroé lors du 1er grind de la saison

Publié le par Ricard Bruno

150 dauphins tués aux îles Féroé lors du 1er grind de la saison

grindjuin2015h

Hier matin, vers 8h30 (heure locale), plus de 150 dauphins globicéphales ont été massacrés aux îles Féroé au cours du premier « grindadràp » (littéralement : « mise à mort des baleines ») de l’année. Sea Shepherd est très attristé par cette nouvelle, d’autant plus que ses équipes seront sur place dans 2 semaines.

Au large de l’île de Vàgar, dans l’archipel des Féroé, l’eau était rouge sang aux premières heures du samedi 6 juin 2015. Un large groupe de globicéphales, composé de 150 voir 200 individus, a en effet été massacré au nom de la « tradition ».

Les petits massacrés sous les yeux de leurs parents

grindjuin2015l

S’adonnant au premier grind de la saison, les féringiens se sont levés de bonne heure. Vers 4 heures du matin, un navire de repérage a remarqué les cétacés et a donné l’alerte. 25 bateaux de chasse sont alors intervenus pour dérouter les animaux et les forcer à s’échouer sur la plage de Miðvágur, où le massacre a eu lieu, révèle Sea Shepherd, qui entend s’assurer que « le monde entier entende parler cette mise à mort des océans ».

« Pendant près de 4 longues heures, ces animaux se sont battus pour leur vie. Ils ont été harcelés, torturés, et brutalement tués en présence des membres de leur famille. Ce n’est pas une tradition, c’est un bain de sang ! », a témoigné la bénévole de terrain Rosie Kunneke. Les globicéphales sont des animaux particulièrement intelligents et sociaux, et ces carnages de masse sont une souffrance supplémentaire eu égard aux forts liens sociaux qui les unissent. Coincés en eau peu profonde, les petits voient leurs mères se faire égorger sous leurs yeux, les sœurs voient leurs frères mourir à leurs côtés, ils ressentent la douleur des uns et des autres, mais ne peuvent rien y faire et comprennent assez vite qu’ils seront rapidement massacrés à leur tour…

Paul Watson réagit

grindjuin2015m

Des familles entières sont ainsi décimées chaque année, prétendument pour un besoin en viande qui n’est plus défendable au 21ème siècle. « Le pire est que les féringiens sont défendus par les Garde-côtes des Féroé et la Marine danoise. Voici la folie du monde d’aujourd’hui ! Des forces militaires utilisées pour aider à tuer des baleines innocentes, afin de garantir un apport en viande de baleine qui n’est même pas bonne à manger à cause des taux toxiques de mercure que l’on trouve dans le corps de ces cétacés ! C’est impensable, en 2015, au vu de l’effondrement de la biodiversité et du nombre de plus en plus croissant d’espèces qui s’éteignent, que certaines personnes soient encore tellement en dehors de la réalité qu’elles continuent à mettre l’océan à mort ! », s’énerve le capitaine Paul Watson.

Trois bateaux appartenant à l’ONG Sea Shepherd, le Bob Barker, le Sam Simon et le Brigitte Bardot, arriveront très prochainement aux îles Féroé pour entamer l’opération Sleppid Grindini, qui entend opposer une résistance musclée aux tentatives de grinds, afin d’empêcher que d’autres meurtres de globicéphales ne soient commis. A suivre.

Source de l'article  Cliquez ICI : http://www.planeteanimaux.com/sujet/2015/06/07/150-dauphins-tues-aux-iles-feroe-lors-du-1er-grind-de-la-saison/005370

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article