FESTIVAL DE CINEMA EN PLEIN AIR DE VISAN 7ème EDITION

Publié le par Ricard Bruno

FESTIVAL DE CINEMA EN PLEIN AIR DE VISAN 7ème EDITION

FESTIVAL DE CINEMA EN PLEIN AIR DE VISAN
7ème EDITION


Exposition du 4 juillet au 30 août

« Quand le Cinéma s'affiche ! »

Deux Lieux
Hôtel Pellissier à Visan
Commanderie Templière à Richerenches

Deux Artistes
Yves Thos et Léo Kouper

200 œuvres originales


Yves Thos, auteur de chefs-d’œuvre aujourd'hui inscrits au patrimoine mondial du cinéma

Yves Thos a débuté à l'âge de 19 ans dans le métier d'affichiste de cinéma pour ne plus jamais le quitter. Il peint ses premières affiches pour la firme « Pathé-Cinéma ». Immédiatement reconnu et repéré par les plus grandes compagnies cinématographiques... Il crée l'accroche visuelle de La Dolce Vita, de Fellini et de la brûlante affiche du film La femme et le Pantin, son trait énergique révèle alors une Brigitte Bardot provocatrice et tourbillonnante d'érotisme. Mais aussi Cartouche, Don Camillo Monseigneur, le Capitan, Goldfinger. Il s'épanouit également dans des couvertures de magazines, des jaquettes de livres et des campagnes publicitaires comme celles d'Uncle Ben's, Coca Cola ou Oasis. En 1965, au journal Pilote, il est le concepteur de la couverture des albums de Bob Morane, Barbe Rouge et Les Aventures de Tanguy et Laverdure, avec Albert Uderzo et René Goscinny. On lui confie la réalisation d'une collection d'ouvrages de l'écrivain Stephen King.
En 50 ans de création, Yves Thos s'est imposé comme un artiste international exemplaire, chef de file d'une école d'affichistes qui s'enorgueillit de compter parmi ses rangs des noms tels que Vanni Tealdi, Yves Prince et Benjamin Baltimore.
À partir des années 80, il se met à peindre de grandes toiles, Africaine ou Asiatique, paysanne ou danseuse, familière ou inconnue, la femme reste son modèle privilégié.
Grand magicien des couleurs vives et de la lumière, il aime les contrastes, la dualité, la graduation de la pénombre à la surexposition. Ses tableaux, à la frontière du rêve et de la contemplation sont une invitation à méditer.
Musicien, Thos serait Satie, pour son art du simple, pour sa gamme chromatique focalisée sur l'essentiel.
Yves Thos s'est imposé comme un artiste international exemplaire et nombre de ses œuvres font partie de collections privées internationales.

Cette exposition proposera à travers plus de 100 pièces originales, de parcourir 50 ans de carrière de l'un des plus célèbres affichistes français.


Léo Kouper, affichiste de Chaplin et... d'Emmanuelle

Il débute auprès d’Hervé Morvan, son mentor, en participant à la réalisation de panneaux qui ornent les façades des salles de cinéma. Il compose sa première affichette pour Le plus joli péché du monde (Gilles Grangier, 1951) avec Dany Robin en vedette. Il réalise également une affichette pour Mon mari est merveilleux (André Hunebelle, 1953). Kouper réalise ensuite la série d'affiches consacrées aux ressorties des films de Charlie Chaplin, qui le font connaître : parmi elles, celles de La Ruée vers l'or/The Gold Rush (1925) et des Temps modernes/Modern Times (1936). Ces affiches - réalisées après une mise en concurrence avec les affichistes Cerutti et Jan Mara - impressionnent Charlie Chaplin. Jo et Sam Siritzky, qui dirigent Parafrance, font appel à Léo Kouper au tournant des années 70 pour un ensemble de films comiques, notamment La Fille du garde-barrière (Jérôme Savary, 1975). Pour Mocky, il conçoit également une affiche 'pantalon' (160 x 60 cm) pour Le Miraculé (1986).
Les années 70 sont cependant marquées par l'affiche conçue pour Emmanuelle (Just Jaeckin, 1974). Sa composition est rapide (elle doit être livrée pour paraître dans Le Film français). À partir d'un lettrage Letraset et d'une image aperçue dans la revue érotique Lui, il compose un visuel marquant, qui peut se prêter à mille interprétations.

La carrière d'affichiste de cinéma de Léo Kouper s'est toujours déroulée en parallèle avec sa carrière d'affichiste pour le théâtre. Pour lui, il n'y a pas de différences fondamentales entre les deux genres d'affiches, le principe général étant de trouver l'idée qui l'amènera à arrêter le regard du spectateur. Il a beaucoup travaillé pour le théâtre Montparnasse, ou encore pour l'Espace Pierre Cardin.
Léo Kouper a reçu le prix Paul-Colin de l'Affiche en 1981.

A 82 ans, Léo Kouper qui connut ses heures de gloire au temps de l'affiche de cinéma dessinée continue d'imaginer des illustrations, entre humour et poésie.

Cette exposition proposera à travers plus de 100 pièces originales, de découvrir la diversité du travail de l'un des plus singuliers affichistes français, encore en activité.


PROJECTIONS DU 7 AU 11 AOUT


Par ailleurs du 7 au 11 août, à partir de 21h30, place du jeu de Paume, auront lieu comme chaque année, les 5 projections en plein air.

Cette année la programmation est construite autour de 5 films cultes, qui ont propulsé Marilyn Monroe, Marlon Brando, Brigitte Bardot, Alain Delon et Claudia Cardinale au rang d'icônes universelles.

Ce sera l'invité d'honneur, Madame Claudia Cardinale, qui déclarera la 7ème Edition officiellement Ouverte.

Alain Depardieu, producteur de cinéma, sera à nos côtés le samedi 8 août, pour nous présenter et dédicacer son livre Depardieu, Mon frère.

Vendredi 7 août
La Ragazza, présenté par l’actrice Claudia Cardinale, est un film franco-italien, réalisé par Luigi Comencini, en 1963, avec Claudia Cardinale, George Chakiris et Marc Michel.

Samedi 8 août
Plein Soleil, est un thriller franco-italien, réalisé par René Clément, en 1960, avec Alain Delon, Marie Laforêt et Maurice Ronet.
L’acteur Jacques Collard nous parlera de son ami Alain Delon et présentera le film.

Dimanche 9 août
Un Tramway nommé désir, en version originale, est un film américain, réalisé par Elia Kazan, en 1952, avec Vivien Leigh, Marlon Brando et Kim Hunter.
Le journaliste, François Forestier, auteur d’une biographie de Marlon Brando, présentera le film.

Henry-Jean Servat, écrivain et journaliste français, auteur de très nombreux ouvrages sur le cinéma, nous fera l’amitié d’être à nos côtés durant deux soirées pour présenter les deux derniers films. Lui qui aime tant vouvoyer les étoiles, les faire briller avec sa plume ciselée, ses appétits de conteur, nous parlera de sa fidèle amie Brigitte Bardot et de la mythique Marilyn Monroe.

Lundi 10 août
Le Mépris, est un fim français, réalisé par Jean-Luc Godard, en 1963, avec Brigitte Bardot, Michel Piccoli et Fritz Lang.

Mardi 11 août
Certains l’aiment chaud, en version originale, est un film américain, réalisé en 1959 par Billy Wilder,
avec Marilyn Monroe et Tony Curtis.


« Le cinema est un regard qui se substitue au notre pour nous donner à voir un monde accordé à nos désirs »
André Bazin


Bar et Restauration sur place à partir de 19h30
Renseignements au 07 82 11 80 11
cine-visan.fr

Source : Cliquez ICI : http://festiv.net/News/news-FESTIVAL_DE_CINEMA_EN_PLEIN_AIR_DE_VISAN_7eme_EDITION-22687.html

Publié dans le web en parle

Commenter cet article