Les dernières prises de position politique concernant les animaux

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Le 3 juin 2015,
2 politiciens (PS) ont agi contre les animaux

Lea Vicens et Juan Bautista ont été reçus hier soir à l’Elysée par François Hollande, à l’occasion d’un dîner donné en l’honneur du roi d’Espagne Felipe VI. Ils étaient accompagnés par Simon Casas (de son vrai nom Bernard Domb), ancien matador français qui dirige désormais les arènes de Nîmes et de Valence. (...) Ces derniers ont donc eu l’honneur d’être accueillis sous les ors de la République, aux côtés de leur ami et soutien Manuel Valls. (...) pour « représenter la tauromachie à l’Elysée

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like François Hollande invite deux matadors et un organisateur de corridas à dîner à l'Elysée on Facebook
 


 

Laurence Abeille dénonce la réception de deux matadors à l'Elysée

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 4 juin 2015,
Laurence Abeille (EELV) a agi pour les animaux

L'amitié franco-espagnole doit se passer de corrida! Deux matadors reçus hier à l’Elysée, les anti-corrida ruminent http://t.co/EUrHGRWmGA
post Facebook de Laurence Abeille suite à la réception des matadors Lea Vicens et Juan Bautista à l’Elysée par François Hollande.

→ Lire la suite

share on Twitter Like Laurence Abeille dénonce la réception de deux matadors à l'Elysée on Facebook
 


 

La mairie de Nîmes offre une réduction de 225000 euros à l'organisateur de corridas Simon Casas

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 25 mai 2015,
Jean-Paul Fournier (LR) a agi contre les animaux

la corrida n’est plus ce qu’elle était et le nombre de ces sinistres spectacles va en diminuant. (...) Cette année, Casas bénéficiera donc d’un très beau cadeau : la redevance que sa société versait à la ville qui s’élevait auparavant à 350 000 euros, sera très largement réduite, et est désormais fixée à 125 000 euros. Un cadeau de 225 000 euros qui représentera évidemment un manque à gagner pour la ville, ce qui signifie que ce gros, très gros « coup de pouce » à la corrida est bien évidemment à la charge du contribuable et à l’encontre des intérêts du citoyen nîmois…
extrait de l'article de la FLAC

→ Lire la suite

share on Twitter Like La mairie de Nîmes offre une réduction de 225000 euros à l'organisateur de corridas Simon Casas on Facebook
 


 

Laurence Abeille visite le refuge de la Mare Auzou

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 28 mai 2015,
Laurence Abeille (EELV) a agi pour les animaux

Cet après-midi, Laurence Abeille, députée EELV du Val-de-Marne, est venue parler, sur le terrain, à la Mare Auzou, du travail qu’elle mène à l’Assemblée nationale sur les questions de préservation de la biodiversité et de la protection animale.
extrait de l'article de L'Éveil Normand

→ Lire la suite

share on Twitter Like Laurence Abeille visite le refuge de la Mare Auzou on Facebook
 


 

A Béziers, des loups en cage pour un spectacle des "Sacrés Week-ends"

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 30 mai 2015,
Robert Ménard (Sans parti) a agi contre les animaux

le spectacle n'a pas encore commencé devant le parvis du théâtre de Béziers, mais déjà, le public est massé près des cages qui abritent les acteurs du jours : Syrius, 8 ans et Anoushka, 4 ans, deux superbes loups nés en captivités.
extrait de l'article du Midi-Libre (J.M.)

→ Lire la suite

share on Twitter Like A Béziers, des loups en cage pour un spectacle des "Sacrés Week-ends" on Facebook
 


 

Proposition de résolution visant à abolir l'élevage des animaux pour leur fourrure

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 29 mai 2015,
2 politiciens ont agi pour les animaux

A. considérant que l'industrie de la fourrure tue plus de 56 millions d'animaux par an et que l'Europe est responsable à elle seule de 70 % de la production de fourrure d'élevage;
(...)
1. demande à la Commission de faire interdire les élevages d'animaux pour leur fourrure;

extrait de la Proposition de résolution

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Proposition de résolution visant à abolir l'élevage des animaux pour leur fourrure on Facebook
 


 

Proposition de résolution visant à mettre fin à l'élevage en batterie des lapins

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 15 mai 2015,
4 politiciens ont agi pour les animaux

B. considérant que la plupart des lapins sont élevés en batterie, mode d'élevage qui ne respecte pas les besoins physiologiques et éthologiques des animaux (surface de vie équivalente à une feuille au format A4, insuffisance des rations de foin, la nourriture de base des lagomorphes…);
(...)
1. demande que les élevages de lapins de chair en batterie soient rapidement remplacés par des modèles d'élevage respectueux du bien-être animal tel que défini dans les articles 3 et 4 de la directive 98/58/CE du 20 juillet 1998;

extrait de la Proposition de résolution

Source : Cliquez ICI : L 214

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article