Corrida BASTA !Espagne : un touriste français encorné et tué par un taureau

Publié le par Ricard Bruno

Corrida BASTA !Espagne : un touriste français encorné et tué par un taureau

Ce quadragénaire est mort sur le coup lors d'une course de taureau organisée dans la ville de Pedreguer, dans la province d'Alicante. 

Un touriste français de 44 ans est mort mardi matin après avoir été encorné par un taureau lors d'une course organisée dans les rues de la petite ville de Pedreguer, dans la province d'Alicante, a fait savoir la municipalité.

Nombre de villes espagnoles organisent des fêtes comportant des courses de taureaux durant les mois d'été, la plus célèbre étant la feria de Pampelune, dans le nord du pays, qui prend fin ce mardi.

Le touriste français, dont les autorités n'ont pas communiqué l'identité, est mort sur le coup, vers une heure du matin, après avoir subi de graves blessures. Les festivités de Pedreguer, intitulées "Bous al carrer", ont été interrompues en signe de deuil.

*Source : Europe 1

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Andrée 15/07/2015 15:05

Chaque année c'est la même histoire, des personnes se croyant plus fortes que le taureau se font encornées et meurent de leurs blessures.
Je ne plains pas ces personnes qui considèrent le taureau comme un jouet alors que les taureaux comme tous autres animaux ont une âme.
La corrida, les férias dans les rues, devraient être totalement interdites depuis bien longtemps car nous nous battons pour que cela cesse mais les espagnols en particulier veulent conserver ces traditions qui sont plus que dépassées. Tout comme les Galgos (lévriers) qui sont martyrisés après avoir rapporté tant et tant d'argent à leurs maitres, qui sont sacrifiés dans d'atroces souffrances car c'est une tradition.
Les traditions ont bien besoin d'être abolies car c'est inhumain tout ça !

Ricard Bruno 17/07/2015 08:57

Andrée
Bonjour
En un mot comme en cent Corrida...B A S T A !

Sereine 15/07/2015 07:04

et bien voilà un accident de plus...la feria n'est pas une fête anodine et des accidents ont déjà eu lieu à cette occasion et à la suite de quoi on ira peut-être jusqu'à dire que le taureau (ou les vachettes) sont des animaux féroces !!!....l'homme aime jouer avec le feu, et il sait ce qu'il risque mais l'animal lui n'a rien demandé !..l'esprit de telles fêtes où l'animal est le centre d'attraction est en train de changer dans l'ensemble heureusement, mais dans certaines contrées les traditions ont la vie dure

Ricard Bruno 17/07/2015 08:58

Sereine Bonjour

Comme le dit toujours...Corrida B A S T A !
Belle journée
Bruno Ricard

elisa 14/07/2015 22:28

Ces courses-là sont interdites en France.
Il y a en Camargue des fêtes où les taureaux passent dans les rues, encadrés par des gardians, où les spectateurs sont derrières des barrières, ça fait partie du folklore, les animaux regagnent leurs prairies après, il n'y a pas de problèmes.
En Espagne, chaque année, il y a des accidents, mais ils continuent cette tradition stupide.
Ces animaux sont excités et stressés et c'est pas étonnant qu'il y ait des gens qui se fassent encornés, ou piétinés..comme la corrida, ce devrait être interdit.

sdn 14/07/2015 21:23

Qu' il s' agisse de courses dans les rues ou surtout de "corridas de muerte",
les bovins ( mammifères herbivores paisibles en troupeau et dans leurs
prés) sont les véritables victimes: non consentantes et non entrainées,
elles servent de faire-valoir aux humains qui eux sont consentants et
connaissent la règle du jeu.
Les taureaux ou vachettes sont TOUJOURS perdants, stressés , harcelés, blessés( atrocement pour ce qui concerne les corridas) et finissent de toute façon dans l' agonie ou la
mort .
La corrida .Cette pratique terriblement cruelle et malhonnête fut
"inventée" dans les abattoirs andalous et, malheureusement, exportée par
les conquistadors espagnols( Mexique,...) et par les travailleurs ou aristocrates
émigrés ou réfugiés politiques ( en France). Renseignez-vous: la réalité
des sévices et du sadisme dépasse la fiction. HONTE