Un refuge pour chiens âgés...

Publié le par Ricard Bruno

Un refuge pour chiens âgés Nathalie Haddad et Titan qui ne se laisse approcher que par elle et son fils.  

Loin d'être un mouroir, la maison de Nathalie Haddad est en fait pleine de vie. Ce n'est pas les deux petits bâtards croisés berger allemand âgés de quelques mois qui aboieront l'inverse. « Ceux-là tenez, ils ont été balancés par-dessus mon portail parce qu'on n'en voulait plus », explique Nathalie Haddad, de l'association Grand c?ur de Rox (1), en mémoire de son chien Rox un croisé dogue de Bordeaux et rottweiller. Si Nathalie...

oin d'être un mouroir, la maison de Nathalie Haddad est en fait pleine de vie. Ce n'est pas les deux petits bâtards croisés berger allemand âgés de quelques mois qui aboieront l'inverse. « Ceux-là tenez, ils ont été balancés par-dessus mon portail parce qu'on n'en voulait plus », explique Nathalie Haddad, de l'association Grand cœur de Rox (1), en mémoire de son chien Rox un croisé dogue de Bordeaux et rottweiller.

Si Nathalie décide en juillet 2011 de créer cette association c'est pour venir en aide aux chiens maltraités, abandonné et en fin de vie. « Mon but n'est pas de leur trouver une famille car je sais pertinemment que personne ne veut de ces chiens. Ils sont bien trop difficiles à gérer ou trop vieux pour être adoptés. Je veux juste leur permettre de finir leurs vieux jours tranquillement ici », explique cette mère de famille qui enchaîne les contrats saisonniers.

Peu de soutien

Pour l'instant, l'association rassemble six membres, dont trois de sa famille. « Je n'ai aucune aide pour donner à manger aux chiens. Et actuellement avec cinq chiens j'ai 100 kg de croquettes à acheter chaque mois. Tout l'argent que j'ai y passe. Je ne fais pas de restaurant, je m'achète très peu de chose. C'est eux ma distraction, ma passion. Je cherche à créer une opération croquettes ou à faire une brocante pour essayer de récolter un peu de fonds ou au moins faire connaître mon association mais, je n'ai jamais eu d'avis favorable », regrette-t-elle.

Pour l'instant, cette Pugnacaise cherche un moyen d'installer une clôture pour sécuriser le bas de son terrain. « Le but est de pouvoir laisser courir mes chiens en toute quiétude. J'ai près de 2 000 m² qui sont inutilisables pour l'instant c'est dommage. » Nathalie a plein de projets, avec cet espace sécurisé elle aimerait créer une sorte de terrain de jeu pour les chiens. Les propriétaires paieraient un petit abonnement pour pouvoir lâcher leur chien. « Je pense aussi à passer une formation pour avoir le droit d'accueillir plus de toutous mais encore une fois c'est payant. »

(1) Grand cœur de Rox : 06 52 68 01 80. http://grandcoeurderox.e-monsite.com.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article