Abattoir d'Alès : Julien Doré et Brigitte Bardot unis contre la cruauté envers les animaux

Publié le par Ricard Bruno

Un nouveau scandale dans les abattoirs français a éclaté cette semaine et met en cause les conditions dans lesquelles sont tués les animaux. Brigitte Bardot et Julien Doré invitent les autorités à se réveiller.
Crédits photo : ABACA
Mercredi dernier, le maire d'Alès a demandé la fermeture d'un abattoir de sa commune après le scandale engendré par des images, filmées par l'association L214, révélant l'hygiène déplorable et les conditions dans lesquelles les bêtes étaient tuées. Défenseur de la cause animale depuis de très nombreuses années, Brigitte Bardot a dénoncé la grande cruauté dont les animaux ont été les victimes, comparant les méthodes de l'abattoir à celles « employées dans les camps nazis ». « Le scandale de l'abattoir d'Alès n'est que la partie visible de l'atroce assassinat de millions d'animaux qui se perpétue jour après jour dans l'indifférence des partis politiques » a-t-elle souligné dans un communiqué de sa fondation.

L'artiste a par ailleurs accusé l'Etat et demandé au ministère de l'Agriculture ainsi qu'aux services vétérinaires de prendre la mesure de leur responsabilité dans cette affaire. Elle a réclamé qu'une « surveillance sévère soit exigée » dans tous les abattoirs de France et que « toutes les exactions (soient) sévèrement punies ».
 

"La cruauté dépend de la compréhension qu'on en a"


Elle n'est pas la seule à élever la voix. Si de nombreuses personnalités ont tenu à faire part de leur écoeurement face aux images dévoilées cette semaine, c'est la réaction de Julien Doré, pourtant peu enclin à prendre la parole, qui a retenu l'attention de nombreux internautes. En effet, l'interprète de "Paris-Seychelles" a posté un message sur son compte Facebook suivi par plus de 350.000 abonnés dans la journée du 14 octobre. « La cruauté dépend de la compréhension qu'on en a, et de la capacité à choisir de ne pas l'exercer » a-t-il affirmé, accusant l'ensemble des membres de l'équipe de l'abbatoir à qui il ne trouve aucune excuse. « Il est toujours possible de réveiller quelqu'un qui dort, mais aucun vacarme ne réveillera celui qui fait mine de dormir » a-t-il renchéri, incitant toutes les personnes incriminées et les acteurs politiques à agir au plus vite.
Source de l'article : Cliquez ICI : http://www.chartsinfrance.net/Julien-Dore/news-99382.html

Commenter cet article

Nicolas Duquerrroy 22/10/2015 12:21

Deux personnes qui utilisent intelligemment leur notoriété !

papini 21/10/2015 21:31

bonsoir bizarre je l'ai fait cet après-midi pour faire bref il y a 4 choses qui me semblent essentielles (1) l'abattoir étant municipal M le maire en est responsable il est aberrant qu'il n'ait pas été au courant des agissements de son personnel (2) il aurait fallu se demander comment le champion de la vidéo ait pu filmer tout cela sans en avoir reçu la permission on y entre donc comme dans un moulin, or il est normalement impossible de le faire sans complicité tout était sans doute prémédité (3) il est de coutume qu'il y ait la présence d'un vétérinaire lors des abattages pour que les contrôles d'hygiène soient effectifs, en plus les animaux devraient recevoir une dose d'anesthésiant avant d’être abattus et pour finir l'absence totale de prise en compte en tant qu'atrocité l'abattage de tradition ethnique et rituelle pas un mot alors qu'étant le plus barbare dans son déroulement, j'en conclus donc que tout avait été prémédité je ne sais par qui ni pourquoi mais cela doit bien servir à quelqu'un, cette polémique bien orchestrée n'aurait pas vu le jour si à tous les niveaux ceux qui sont en charge de faire respecter le mode opératoire national d'abattage aient fait leur travail donc on peut accuser M le maire le conseiller municipal à l'hygiène ..bref tous ceux qui avaient des devoirs et qui ne les ont pas assumés ....ça fait une belle brochette d'incapables ...

papini 21/10/2015 16:25

bonjour je vais donc réitérer ce que j'ai publié sur mon blog, (1) les abattoirs étant communaux Mr le maire aurait du s'en inquiéter il y a des lustres sur son fonctionnement, au pire y envoyer régulièrement le conseiller élu à l'hygiène et affaires sociales au d'attendre que le scandale éclate car c'est tout de même lui qui en a la responsabilité..(2) comment le vidéaste à pu filmer en toute impunité était il invité par le personnel ou tout autre responsable? il serait intéressant de le savoir car normalement il n'aurait jamais du pouvoir le faire sans montrer patte blanche (3) ce qui est étonnant c'est que pas une ligne d'indignation n'a paru sur les abattages ethniques traditionnels or que je sache ils sont d'avantage atroces que l'abattage dit normal ce dernier normalement se pratique après avoir donné une dose d’anesthésiant à l'animal à contrario pour l'abattage cacher ou halal l'animal est bien conscient jusqu'à son dernier souffle il y a 1 vidéo sur mon blog qui ne laisse aucun doute sur ces pratiques l'animal est enfermé dans 1 carcan mécanique ou seule la tête est libre pour recevoir le tranchant de la lame qui pour l'halal doit agir en 1 seul passage on voit notamment qu'aux derniers soubresaut nerveux de l'animal le carcan le soulève et le penche afin qu'il puisse se vider de tout son sang, donc j'ai trouvé cela pas équitable je dirais même injuste voire clientéliste de ne pas s'en offusquer mais bien sur ce n'est que mon jugement (4) apparemment rien ne fonctionne normalement dans cet abattoir d’après la loi la présence d'un vétérinaire est nécessaire ....alors comme l'on dit à chacun de prendre "ses" responsabilités et tout ce "tintamarre "n'aurait jamais vu le jour ...cordialement

Brigitte 20/10/2015 23:29

Let's love them all
https://www.youtube.com/watch?v=_SoTJtCECBk