Communiqué de presse du CRAC

Publié le par Ricard Bruno

samedi 10 octobre 2015

Le procès du lynchage de Rodilhan aura lieu les 14 et 15 janvier 2016 à Nîmes

Après plus de quatre ans d’attente, le procès du lynchage de Rodilhan a enfin été fixé aux 14 et 15 janvier 2016 à 9 h, au Tribunal correctionnel de Nîmes.

Les faits

Lors d’une action pacifique d’envahissement de l’arène de Rodilhan (Gard) le 8 octobre 2011, environ 70 manifestants assis enchaînés sur le sable de l’arène avaient été violemment pris à partie par une trentaine d’aficionados descendus des gradins pour les en chasser. Les militants anticorrida ont alors subi sans répliquer pendant près d’une demi-heure un déluge de coups de pieds, coups de poings, jets de lance à incendie à bout portant dans les oreilles, violences sexuelles et autres pratiques délictueuses telles que vols d’effets personnels, le tout sous les yeux du maire de Nîmes et de celui de Rodilhan. Ce dernier est descendu en personne dans l’arène pour participer au lynchage. Une vingtaine d’autres manifestants restés sur les gradins étaient également l’objet de violences et expulsés de l’arène alors qu’ils étaient munis, comme tous, de billets d’entrée. L’ensemble du lynchage a été filmé et diverses vidéos ont été aussitôt diffusées sur Internet, ce qui a donné à ces violences une forte visibilité internationale et a permis d’identifier progressivement les auteurs des violences ainsi que les victimes concernées, dont 70 avaient déposé plainte.

Quatre ans d’attente et d’atermoiements

Plusieurs annonces de dates de procès jamais suivies d’effet ont été faites dans les médias en 2013 et 2014. De fait, l’instruction était considérée comme bouclée fin 2013, puis à nouveau annoncée comme bouclée fin 2014 et enfin à la mi-2015 sans qu’aucune date d’audiencement ne soit donnée pour autant. Aussi, à l’approche d’une nouvelle séance de torture de veaux à Rodilhan le 4 octobre 2015, une campagne intitulée #RodilhanDeniDeJustice a été lancée par le CRAC Europe sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter à partir de la mi-août avec un très fort retentissement. Au bout de trois semaines, suite à une lettre ouverte datée du 31 août, Madame Beccuau, Procureur de Nîmes, a déclaré publiquement que le procès pourrait se tenir en janvier 2016, sans pour autant préciser de date certaine. La pression sur les réseaux sociaux a été maintenue, une seconde lettre ouverte a été adressée à Mme Beccuau et le jour de la nouvelle manifestation à Rodilhan organisée par le CRAC Europe, nos avocats nous informaient qu’il leur avait été proposé les 14 et 15 janvier. Quelques jours plus tard, les avocats de la partie adverse ayant accepté également ces dates, elles étaient confirmées officiellement.

Les personnes citées à comparaître

Une vingtaine d’aficionados ont été retenus par Mme la Procureur pour répondre de leurs actes de violence. Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC Europe, considéré comme organisateur principal de cet envahissement d’arène non déclaré, sera également cité à comparaître. Les vidéos enregistrées lors du lynchage feront partie intégrante des débats.

Roger Lahana
Vice-président du CRAC Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article