Brigitte Bardot dénonce l'abattage des animaux sans étourdissement

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot dénonce l'abattage des animaux sans étourdissement

Brigitte Bardot a adressé une lettre à François Hollande ce vendredi. Dedans, elle s'insurge contre l'absence d'étourdissement des animaux avant l'abattage, dans les abattoirs halal.

L'ancien mannequin rappelle un engagement pris par le président de la République, le 2 mai 2012 sur TF1, qui aurait déclaré: "sous ma présidence, rien ne sera toléré en termes de présence de viande halal dans les cantines de nos écoles".

Un engagement qu'elle estime bafoué au quotidien "par la généralisation de l’abattage dit rituel dans les abattoirs français".

La question de la provenance la viande servie dans les écoles

En 2012, la chambre d’Agriculture d’Ile-de-France révélait que "100% des animaux abattus en Ile-de-France le sont selon les traditions musulmanes et juives".

"Dès lors, comment pourriez-vous garantir que la viande servie dans les cantines (...) ne provient pas d’un abattoir halal ou casher?", interroge Brigitte Bardot.

L'étourdissement, une pratique "inacceptable"

Elle demande donc que les bêtes soient insensibilisées avant leur mise à mort dans tous les abattoirs de France, en s'appuyant sur une déclaration de la Fédération des vétérinaires d'Europe, qui dit que "du point de vue de la protection des animaux et par respect pour l’animal en tant qu’être sensible, la pratique consistant à abattre les animaux sans étourdissement préalable est inacceptable, quelles que soient les circonstances".

Et de conclure: "ce n’est pas un combat contre juifs et musulmans, c’est un combat contre la souffrance animale, pour l’évolution et la dignité de l’homme".

Source de l'article : Cliquez ICI : http://www.nicematin.com/derniere-minute/brigitte-bardot-denonce-labattage-des-animaux-sans-etourdissement.2395578.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sophie Annie 16/12/2015 19:05

Quelle grande Dame, Madame Brigitte BARDOT. Toujours à la pointe du combat contre la souffrance animale, depuis des décennies sans relâche. J'admire son action depuis toujours et suis désolée de voir que les gouvernements successifs ne font rien pour l'épauler et la soutenir en publiant Lois et Décrets.