Brigitte Bardot veut imposer des cellules psychologiques à l’entrée des abattoirs

Publié le par Ricard Bruno

Plus jamais ça! Après le scandale des images de l’abattoir d’Ales-en-Cévennes dans le Gard, la protectrice des animaux s’est dite « scandalisée, écoeurée » par les tortures infligées aux animaux révélées par les images insupportables mise en ligne par l’association L214.

cochon
Alors, l’ancienne vedette de cinéma a décidé de prendre le taureau par les cornes et vient de confier  qu’elle va « passer à l’offensive pour défendre la cause animale dans les abattoirs ». L’ancienne icône du cinéma français propose d’installer des cellules psychologiques à l’entrée de ces abattoirs. On a pu le voir sur les images, les veaux, vaches, cochons, avant leurs adieux, sont traumatisés en amont par le spectacle de leurs camarades suppliciés. Les experts ont pu constater que les pancartes « attention ces images peuvent choquer » s’avèrent insuffisantes pour déstresser les nouveaux arrivants.

« Je ne me laisse pas abattre » a déclaré Brigitte Bardot en avançant ses propositions qu’elle souhaite expliciter au ministre de l’agriculture Stéphane le Foll. Des cellules psychologiques qu’elle propose ont déjà été expérimentées aux abattoirs de Fleury-les-Aubrais près d’Orléans par les premiers vétérinaires-psychiatres, une nouvelle spécialité de l’école de Maison-Alfort.

Brigitte Bardot est soutenue dans sa campagne municipale par la branche SPAA (société protectrice des animaux d’abattoirs) du Front national qui préconise de privilégier la viande blanche plutôt que la viande rouge dans ces établissement.

Source de l'article : Cliquez ICI : http://www.magcentre.fr/83621-brigitte-bardot-veut-imposer-des-cellules-psychologiques-a-lentree-des-abattoirs/

Commenter cet article