Chien du Raid tué : une pétition demande des funérailles nationales

Publié le par Ricard Bruno

Une chienne d’assaut du Raid, prénommée Diesel, a perdu la vie ce matin lors d’une confrontation avec l’un des terroristes traqués à Saint-Denis. Le décès de l’animal provoque une vive indignation sur la Toile, de nombreuses personnes estimant qu’il aurait pu être évité.

« Diesel, malinois de 7 ans, a été tuée par les terroristes dans l’opération en cours à Saint-Denis », a indiqué le compte Facebook de la Police nationale ce matin vers 11 heures. La chienne était spécialisée dans la recherche d’explosifs.

Depuis 4h20 ce mercredi matin, des tirs nourris retentissaient dans le centre ville de Saint-Denis, à seulement 800 mètres du Stade de France. L’attaque s’est révélée être une opération des forces spéciales françaises, visant à appréhender le « cerveau » des attentats de vendredi dernier. Dans ce cadre, les policiers d’élite étaient aux prises avec plusieurs individus lourdement armés, retranchés dans un appartement.

Des « débris humains » dans la rue

Vers 7h30 du matin, de violentes explosions ont été entendues en direct sur BFMTV. Puis, un témoin habitant en face du bâtiment ciblé a témoigné à l’antenne, déclarant avoir vu une femme se faire exploser. « L’appartement a été soufflé, il y un matelas et de nombreux débris dans la rue, dont des parties de corps humain », a-t-il raconté, disant observer cela depuis sa fenêtre. Ce que les grands médias qui suivaient l’assaut en direct ont oublié de préciser, est qu’une chienne en service a perdu la vie au même moment.

« L’animal a été tué alors qu’elle pénétrait dans le lieu de l’attaque, envoyée dans l’appartement «pour jauger la menace à l’intérieur». Diesel a été tuée par l’explosion de la charge qu’une femme kamikaze portait sur elle, selon nos informations », précisent nos confrères de 20 Minutes. Immédiatement, la nouvelle a scandalisé de nombreuses personnes. Un hashtag #JeSuisChien a été crée pour lui rendre hommage. Sur la page Facebook de la Police nationale, les critiques sont vives.

« Il est inadmissible d’envoyer à la mort des animaux qui font confiance à l’être humain ! », s’offusque ainsi Peter dans un commentaire. « Ce chien a été sacrifié, a été utilisé comme un outil au service de l’homme. Honte à vous », renchérit Maryse. Une autre internaute, nommée Marie, ajoute : « Aux USA ils le font avec une micro-camera. Plus efficace, moins couteux et sans danger pour les animaux ». Une pétition a même été lancée, demandant des « funérailles nationales » pour les chiens policiers (au même titre que celles qui sont accordées à leurs maîtres morts en service). Elle compte déjà 7000 signatures.

« Ramenez le chien, on s’fait un petit Hot Dog »

A l’inverse, certaines personnes se montrent insensibles à son sort, et se disent même choquées qu’un hommage lui soit rendu. « Un hastag pour le chien, sérieux ? L’appartement a été défoncé, vous ne voulez pas créer un hashtag pour l’appartement aussi ? » ; « C’est triste la mort du chien mais le ht c’est un peu trop » ; « Y’a donc vraiment un #JeSuisChien qui circule. Nan mais sérieusement quoi… » ; « Et les insectes piétinés par les terroristes on en parle ? #JeSuisCafard » ; « Vous connaissez l’histoire de Boum le chien…? » ; « Ptdr jsuis mort les gens ils sont + tristes pr le chien que pr les gens mdr bandes d’imbéciles heureux ! » ; « Bon allez maintenant ramenez le chien, on s’fait un petit Hot Dog » ; etc… font partie de ces messages sarcastiques que nous avons relevés sur Twitter.

Et vous, que vous inspire le décès de Diesel ?

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans Le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

froidure 19/11/2015 13:29

Pour Diesel..

Ledroit 19/11/2015 08:50

Un enterrement digne d'un héros , sans exception !!!!!

Diane 19/11/2015 07:53

Il serait aussi bien de se rappeler que dans une commune de France, dans l'Oise, sur le parking d'une gare une chienne a agonisé pendant trois jours en plein soleil et n'a vu comme justice qu'une peine de 250 euros pour son assassin...belle justice n'est-ce-pas ?