Diesel, symptôme de notre faiblesse...

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour

Je suis tombé aujourd'hui sur un article du journal "L'union", article rédigé par Sébastien Lacroix..

Je suis tombé de haut en lisant ce "torchon"...je vous laisse juger de vous même de ses écrits, n'hésitez surtout pas à laissez votre commentaire...

Bruno Ricard

Pour réagir en bas de l'article: Cliquez ICI : http://www.lunion.com/598637/article/2015-11-18/diesel-symptome-de-notre-faiblesse?fb_action_ids=748664988599537&fb_action_types=og.comments

 

129 morts, 352 blessés, et une chienne tuée. Elle s’appelait Diesel et avait été dressée pour accompagner le RAID dans ses missions. Elle a été abattue hier matin par les terroristes dans l’appartement où ils étaient retranchés. Aussitôt, les réseaux sociaux se sont enflammés. Twitter, Facebook ont croulé sous les milliers de petits mots de compassion, les like, les petits cœurs, les « RIP ». Il s’est même trouvé des voix pour s’insurger contre l’emploi d’animaux dans des missions dangereuses !

Là, nous avons un problème. Si, dans un pays en guerre, la mort d’un chien plonge la moitié de la population dans le chagrin et la compassion, c’est que quelque chose ne tourne plus rond. C’était bien la peine de brandir des pancartes « même pas peur » à l’adresse des terroristes. Certes, il est bien triste qu’un chien fasse les frais de la folie humaine, son maître en est sûrement affecté, mais, à côté des 129 morts et 352 blessés, le chien pèse peu. Par respect pour ceux qui ont eu un proche tué ou blessé vendredi, la décence aurait voulu que la mort de Diesel reste anecdotique.

Sans vouloir faire de la provocation, ce n’est pas le sujet, il faut s’interroger sur cette propension à vouloir placer l’animal domestique au niveau de l’homme. Ils ont beau être sympathiques, mignons, utiles parfois, les chiens, les chats, les hamsters restent des animaux. Et, par ces temps de risque maximum, l’homme gagnerait à ne pas leur céder sa place. Car la comparaison est terrible : d’un côté, des barbares pour qui la vie humaine n’a quasi aucune valeur, de l’autre des Français chez qui le chien s’assied à la table familiale, a son fauteuil dans le salon et un abonnement à une chaîne câblée pour chiens. À cette aune-là, le choc des civilisations est terrible. La haine des uns, face à l’aboulie d’une société mi-dépressive, mi-va-t-en-guerre. Les uns sont prêts à tout, les autres pleurent un chien tué au combat. N’offrons pas aux premiers le spectacle de notre faiblesse, car c’en est une, cela renforce leur détermination à nous mépriser.

Publié dans le web en parle

Commenter cet article

Jacson 20/11/2015 20:28

C est vous qui affirmez que nous sommes plus affectés par la mort de cette chienne que par celle des victimes humaines ! Avez vous lu entendu quelque part qu il valait mieux que quelqu un meur à la place de cette chienne ?! On peut être touché par l histoire de cette chienne et avoir la pleine conscience et douleur pour les personnes tuées. Les réseaux sociaux aussi ont mis en avant la tragédie humaine. J ai toujours pensé que les Hommes non touchés par les animaux sont inhumains peu intelligents égoïstes sans aucun doute ! Ne vous inquiétez pas nous avons conscience de la situation, de sa gravité et savons faire la part des choses Monsieur.

fg 19/11/2015 21:21

je ne vois pas ou est le probleme d'honorer un chien, son maitre doit en etre plus affecte que vous !! on l'a souligne car il a combattu pour le sang de ces 129 victimes justement !!

San Flo 19/11/2015 21:15

Monsieur,

Si justement tous les gens mettaient l'animal autour de la table comme un membre de la famille et non comme une denrée ou un objet utile, voire comme bouclier contre les armes, il y a déjà fort longtemps que la guerre serait éradiquée...à bon entendeur !

silagui doris 19/11/2015 19:12

Bruno Ricard ,
Excusez moi : emportée par mon indignation, j'ai cru que je répondais à l'auteur de ce torchon... En fait, c'est à vous que je répondais... Mais vous connaissez ainsi mon opinion :)
Je me bats aussi pour la reconnaissance des droits des animaux...

silagui doris 19/11/2015 19:04

"Et, par ces temps de risque maximum, l’homme gagnerait à ne pas leur céder sa place..." Non, Monsieur ! Nous nous sommes arrogés le droit de disposer de leurs vies. Cela s'appelle le "spécisme" ou "racisme d'espèce";
Les guerres c'est nous qui les fomentons, pas eux !
Je suis de ceux qui trouvent que l'on ne devrait pas les utiliser : apprenons à vivre en paix, respectons l'autre et nous n'aurons pas besoin d'animaux comme chair à canon !

regula hess 19/11/2015 17:08

LES ANIMAUX COMME LA NATURE MERITE DU REPECT SOUVENT PLUS QUE CERTAINS HUMAINS ....................

regula hess 19/11/2015 17:07

les animaux - la nature méritent du respect plus que certains huma

urgent !!! 19/11/2015 16:17

L'ignorance est un fléau combattez la......elle cause des attentats

Amandine 19/11/2015 14:48

J'enrage de lire cela.......
J'ai entendu le même discours ce matin sur Europe 1, où ils s'offusquaient que la mort de Diesel suscite une telle émotion alors qu'il y a tant de victimes humaines.
Comment leur expliquer à ces abrutis qu'une vie est une vie et que la vie d'un animal vaut la vie d'un humain.
Il y a une pétition sur "mesopinions" pour rendre hommage à cette chienne si courageuse.
Repose en paix Diesel.....on t'aime.