La Rochelle : les affiches du cirque Zavatta ont été détournées

Publié le par Ricard Bruno

Très bonne initiative...je précise que ce n'est pas de la destruction de matériel mais de l'information !

Bruno Ricard

La Rochelle : les affiches du cirque Zavatta ont été détournées Monsieur Loyal montrant une des affiches barrées de « spectacle annulé ».  

H

ubert Bonnet, c'est Monsieur Loyal dans le cirque Claudio Zavatta. Le maître de piste, le chef d'orchestre, celui qui donne la réplique aux clowns. Comme son surnom l'indique, Monsieur Loyal aime la loyauté. Donc Hubert Bonnet n'apprécie pas le coup que vient de lui faire l'association Animalsace : toutes les affiches d'annonce de la présence du cirque à Lagord et de ses représentations jusqu'au 22 novembre ont été recouvertes de contre-affiches « Spectacle annulé pour maltraitance à animaux ».

« Ce n'est pas la première fois qu'ils nous font ça. C'est déjà arrivé à Strasbourg, où ils sont basés, pour le cirque Gruss et à Thonon-les-Bains pour nous. Je considère que c'est une entrave au travail. Ils ont le droit d'être contre l'utilisation des animaux dans les cirques mais pas de détruire du matériel professionnel et le travail des gens ».

Dépôt de plainte

Une soixantaine d'affiches ont ainsi été « polluées » par un message pouvant faire croire que le cirque avait plié bagage, ce qui est faux, obligeant le service de promotion de la maison Zavatta à recoller des affiches par dessus les contre-affiches. « Nous portons plainte demain (NDLR : aujourd'hui), même si on sait que ça ne sert pas à grand-chose car ces gens sont difficiles à identifier », poursuit Hubert Bonnet.

Animalsace sert la promotion du végétarisme et combat toutes les formes de maltraitance à animaux : le gavage des oies, la corrida, le marché de la fourrure, les expérimentations, les lapins et poules en batterie. Parmi ses derniers coups d'éclats : une manifestation contre un centre d'élevage de singes de laboratoire à Niederhausbergen à la mi-octobre, une autre contre le gavage début novembre.

Même un lama

L'association milite donc également contre l'utilisation des animaux dans les cirques qui, selon Alimalsace « ne sont pas des clowns ». Elle s'insurge contre les cages, les camions, les fouets, le dressage, la piste avec un slogan : « Derrière les paillettes, le stress ».

Pinder, Medrano et Gruss ont subi le même sort que Zavatta. Strasbourgeoise à ses origines, Animalsace a désormais des antennes un peu partout en France. Dont La Rochelle, contre-affiches à l'appui.

« Il n'y a pas de monde idéal. Nous aussi nous préférons voir des animaux en liberté. Mais les nôtres ont toujours vécu en captivité et son bien traités. Notre dresseur est l'un des meilleurs qui soit », plaide Monsieur Loyal.

Sous le chapiteau de Lagord, une soixantaine d'animaux participent au spectacle : des lions (lire ci-contre), des chevaux, des dromadaires, des autruches, des oies et même un lama. Ce dernier n'ayant pas été baptisé Serge et trimbalé dans le tramway par une nuit de beuverie. Juré, craché !

 

Source de l'article : Cliquez ICI : http://www.sudouest.fr/2015/11/12/maltraitance-a-affi-ches-2182805-1391.php

Commenter cet article

Elisa 12/11/2015 12:56

Voir ces animaux enfermés dans des cages toutes petites est d'une tristesse infini.
Ces cirques ont beau dire que leurs animaux ont été toujours en captivité et sont bien traités,ce n'est pas vrai de prétendre qu'ils sont bien comme ça, il leur faut de l'espace,dans une une réserve c'est ça qui leur faut. Il faudrait que les maires des communes refusent ces cirques avec animaux.
Le cirque c'est aussi bien d'autres attractions.