2017 : la grande année H.-G. Clouzot

Publié le par Ricard Bruno

Henri-Georges Clouzot trinque avec Brigitte Bardot pendant le tournage (difficile pour l'actrice) de « La Vérité », en 1960. - (Photo archives NR)

Henri-Georges Clouzot trinque avec Brigitte Bardot pendant le tournage (difficile pour l'actrice) de « La Vérité », en 1960. - (Photo archives NR)

En 2017, la Cinémathèque rendra un hommage national à Henri-Georges Clouzot. L’occasion pour Niort de distinguer, enfin, l’enfant du pays ?

Henri-Georges Clouzot est né à Niort en 1907. Il est décédé en 1977. C'est donc l'année 2017 que la Cinémathèque française a choisie pour rendre un hommage institutionnel à l'un des plus grands cinéastes français. Les célébrations s'ouvriront en mai, à l'occasion du Festival de Cannes, par la projection de deux films primés dans cette manifestation : « Le Salaire de la peur » (grand prix 1953) et « Le Mystère Picasso » (prix spécial du jury en 1956). Un deuxième hommage cinématographique sera rendu à Clouzot en octobre, lors du Festival Lumière de Lyon (dont le délégué général est le même que celui de Cannes : Thierry Frémaux).

Avant cela, les films de Clouzot auront été restaurés. En novembre 2017, une grande exposition sera dévoilée, à la Cinémathèque. Serge Toubiana, dont le mandat de directeur général s'achève jeudi prochain, a choisi Noël Herpe pour en assurer le commissariat. Cet historien du cinéma, qui fut commissaire de l'exposition Guitry en 2007 à la Cinémathèque, sera secondé par un critique d'art d'origine niortaise, Damien Airault.

Contact avec la municipalité niortaise…

Mercredi dernier, ils étaient tous deux à Niort avec Ghislaine Gracieux qui dirige la société Cinepatrimoine Concept (société qui gère les intérêts de la succession Clouzot). En compagnie de Chloé Folens, qui publiera, courant 2016, une biographique sur Henri-Georges Clouzot, ils ont pris leurs marques dans la capitale des Deux-Sèvres.
Ils ont rencontré le directeur des bibliothèques de la communauté d'agglomération, Éric Surget, qui les a menés sur les lieux où vécurent les membres de la famille Clouzot. Jacques Morel, le « Monsieur cinéma » du Moulin du Roc (par ailleurs secrétaire général) a pu évoquer avec eux la possibilité d'un cycle Clouzot. L'ancien journaliste de La Nouvelle République Michel Lévèque, qui a mené un travail de recherche remarquable sur Clouzot et compte bien le publier, leur a confié de précieux documents, dont l'enregistrement d'un entretien avec la propriétaire de « La Colombe d'Or » à Saint-Paul-de-Vence. Car après sa découverte du prestigieux restaurant, à l'occasion du tournage du « Salaire de la peur », Clouzot y est très souvent revenu.
Enfin, Ghislaine Gracieux, Noël Herpe, Damien Airault et Chloé Folens ont rencontré le maire de Niort, Jérôme Baloge, et son adjointe à la culture, Christelle Chassagne. La municipalité a évoqué la possibilité de rendre hommage à l'illustre Niortais lors d'une prochaine édition de « Regards noirs » (peut-être en créant un « Prix Clouzot ») et d'accueillir une partie de l'exposition Clouzot dans une structure municipale (Agesci, le Pilori, etc.) qui reste à désigner.

Source de l'article : Cliquez ICI : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Loisirs/Cinema/n/Contenus/Articles/2016/01/04/2017-la-grande-annee-H.-G.-Clouzot-2582257

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article