La fondation Bardot s’invite au Salon de l’agriculture

Publié le par Ricard Bruno

DERNIÈRE MINUTE… ANNULATION DU HAPPENING PRÉVU DEVANT LE SALON DE L’AGRICULTURE !

La Fondation Brigitte Bardot est contrainte d’annuler son happening du samedi 27 février faute d’accord de la Préfecture de Police sur le lieu du rassemblement. Les mesures de "sécurité renforcée" nous empêchent d’être face aux entrées du salon, comme l’an passé.

Nous pourrions faire ce happening dans des endroits éloignés et inadaptés, n’assurant aucune visibilité de l’action ni sécurité des pa...rticipants, ou encore dans Paris loin du salon… mais quel intérêt ?

Notre objectif n’est pas d’organiser une énième manifestation entre militants mais bien de faire passer le message au-delà du cercle des ultra-convaincus que nous sommes.

La préparation de cet événement a nécessité de nombreux efforts, nous sommes déçus et même scandalisés, mais cette annulation ne nous empêchera pas de mener des actions sous d’autres formes pour dénoncer, avec plus de force encore, l’exploitation des animaux, l’horreur des élevages intensifs, des transports et des abattoirs…

Nous mettons à disposition des volontaires, pour la durée totale du salon, des tracts d’information aux visiteurs. Vous pouvez contacter notre service communication pour plus d’information : communication@fondationbrigittebardot.fr

Illustration. L’association créée par Brigitte Bardot a prévu de manifester samedi midi devant le Salon de l’agriculture. (Franck Guillou.)

Illustration. L’association créée par Brigitte Bardot a prévu de manifester samedi midi devant le Salon de l’agriculture. (Franck Guillou.)

Les premiers visiteurs du Salon de l’agriculture, qui ouvre ses portes samedi à la porte de Versailles (XVe), assisteront aussi à «un happening » beaucoup moins festif, à midi pile devant l’entrée principale du parc des Expositions : une manifestation de la fondation Brigitte Bardot afin de dénoncer la multiplication des élevages intensifs.

Les militants de l’association espèrent interpeller le public sur «la réalité de la production française, majoritairement issue de l’élevage intensif ». A défaut de «BB » en personne, quelques «people » y sont attendus, comme la chanteuse Jeanne Mas et l’avocat Arno Klarsfeld, qui prendront la parole. «L’image champêtre de ce salon n’est qu’une opération de marketing, de manipulation. La réalité des élevages est tout autre et nous dénonçons cette agriculture intensive, désastreuse pour les bêtes, les milieux et les hommes », explique Christophe Marie, porte-parole de la fondation.

Source le Parisien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article