Abattoir de Mauléon : la fondation Brigitte Bardot porte plainte

Publié le par Ricard Bruno

L'abattoir de Mauléon est au centre d'une vive polémique suite aux révélations de l'association de protection des animaux L214.

L'abattoir de Mauléon est au centre d'une vive polémique suite aux révélations de l'association de protection des animaux L214.

Suite à la vidéo choc de l'association L214, la fondation Brigitte Bardot annonce son intention de porter plainte ce mercredi 30 mars.

"C'est encore un exemple de la cruauté des gens face aux animaux, qui libèrent leur plus bas instinct " s'est indigné Daniel Raposo, délégué de la fondation Brigitte Bardot pour les Pyrénées-Atlantiques, suite aux révélations faites par la vidéo choc de l'association L214 sur l'abattoir de Mauléon. Et la fondation compte bien prendre part au dossier, puisqu'il indique que "notre directrice générale nous a confirmé l'intention de la fondation de porter plainte, dès aujourd'hui, contre les employés de l'abattoir."

Le Béarnais en profite pour déplorer "qu'il aura fallu trois scandales pour que le Ministre de l'Agriculture réagisse et impose une inspection de tous les abattoirs du pays." Mais pour Daniel Raposo, la mesure est insuffisante. "Notre fondation réclame l'instauration obligatoire de la vidéo-surveillance dans les abattoirs, comme cela va se faire en Israël cette année".

Autre problème soulevé également : le manque de personnel des Directions Départementales de la Protection des Populations, censées assurer les contrôles dans les abattoirs. "On ne leur jette pas la pierre, mais il est évidement qu'ils manquent de moyens, ce qui impacte leur capacité de contrôle des installations."

Enfin, il propose l'idée que "les associations de protection des animaux, comme par exemple l'OABA (Oeuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoirs, association reconnue d'utilité publique depuis 1965) puissent elles aussi venir contrôler les conditions d'abattage dans les établissements."

Daniel Raposo espère également que ce nouveau scandale fasse réfléchir le public, incitant "les gens à réduire leur consommation de viandes, et devenir pourquoi pas végétarien, ce qui serait bon pour eux mais aussi pour l'environnement de notre planète !" et déclare "que la fondation soutient l'action de l'association L214".

Source : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

elisa 31/03/2016 11:10

dans cette région aussi : abattoirs - corridas - : même combat.