Près de 130.000 personnes réclament justice pour Jupiter, le chat tué d'une balle en pleine tête

Publié le par Ricard Bruno

Jupiter, un chat de race Main coon, a été tué d'une balle en pleine tête le 20 février. - Change.org Gaelle Bouchet

Jupiter, un chat de race Main coon, a été tué d'une balle en pleine tête le 20 février. - Change.org Gaelle Bouchet

Le 20 février, dans le petit village de Soula, en Ariège, Jupiter, un chat de race Main coon mourrait d’une balle en pleine tête. Après l’avoir recherché toute la nuit, ses propriétaires ont fini par retrouver sa trace, ou plutôt celle du jeune homme de 18 ans qui s’est amusé à lui tirer dessus.

C’est lui qui va les conduire jusqu’à la dépouille de Jupiter, « balancée » quelques kilomètres plus loin dans un ruisseau.

Malheureux, ses maîtres ont déposé plainte auprès de la gendarmerie et ont lancé une pétition sur change.org où ils réclament justice pour leur matou. Un texte qui s’adresse à la Procureur de la République de Foix, seule à pouvoir donner une suite judiciaire à cette affaire.

Arme confisquée

« Aujourd’hui, nous avons fait appel à la justice dans le but de faire condamner l’auteur de cet acte ignoble afin que cela ne se reproduise pas chez vous comme chez nous mais l’action est difficile et nous nous sentons bien seuls », fait valoir la famille, dont la pétition en ligne a déjà recueilli près de 92.000 signatures. Une autre, lancée en parallèle sur MesOpinions.com, enregistrent plus de 37.600 signatures.

Une enquête a été ouverte et l’auteur s’est vu confisquer sa carabine 22 long rifle par les gendarmes, chez qui il s’était présenté accompagné par les propriétaires de Jupiter. Il a été laissé libre. Selon les premiers éléments, le jour du meurtre de Jupiter, le jeune homme de 18 ans, originaire d’un village voisin, s’était entraîné avec son fusil à faire des cartons aussi sur les lampadaires du village.

« Une procédure est en cours et le procureur sera contacté pour donner suite », indique un porte-parole de la gendarmerie de l’Ariège. Il pourrait faire l’objet d’un rappel à la Loi ou être poursuivi pour cruauté envers les animaux. C’est en tout cas ce qu’espèrent ses propriétaires et toutes les personnes mobilisées en masse sur les réseaux sociaux.

Source de l'article : Cliquez ICI

Commenter cet article

Amandine 05/03/2016 14:09

Il a été laissé libre !!!!
Quelle honte. Une peine exemplaire pour cette ordure qui a prémédité son crime et a assassiné Jupiter, de sang froid, en ajustant bien son arme.....
Pauvre petit chat, qui vivait heureux au milieu de sa famille aimante.
Repose en paix, malheureuse petite victime de la folie "humaine".

Ricard Bruno 05/03/2016 18:00

Bonsoir...OUI une véritable honte...comment la justice a t'elle pu laisser un tel individu dans la nature après un tel acte !