Serge Gainsbourg, le compositeur de ces dames...

Publié le par Ricard Bruno

HOMMAGE EN IMAGES - De Brigitte Bardot à Vanessa Paradis en passant par Jane Birkin... Elles sont tombées sous le charme du chanteur, disparu il y a 25 ans. Toutes ont chanté un jour les paroles de cet immortel de la chanson française.

Comme tous les poètes Serge Gainsbourg avait ses muses. Ce séducteur maudit, pygmalion presque malgré lui, savait écrire pour les femmes. Elles furent des diseuses à la gouaille parisienne comme Juliette Gréco et Régine. Puis coquin, il offrit des Sucettes à l'anis à France Gall qui n'était alors qu'une ingénue. Elle la chanta sans comprendre son double sens. Puis les plus belles femmes françaises, presque sans exception, l'inspirèrent. Brigitte Bardot n'avait besoin de personne sur son Harley Davidson, Jane Birkin trouvait que 69 était une année érotique, Catherine Deneuve croyait que Dieu était un fumeur de Havane, Isabelle Adjani se noyait au fond d'une piscine affublée d'un Petit pull marine, Vanessa Paradis cherchait les M de je t'aime... Découvrez ce petit florilège des chansons de Gainsbourg, l'homme qui savait faire chanter les femmes.

● L'accordéon créée par Juliette Gréco, en 1965 La diseuse de Saint-Germain-des-Près fut l'une des premières à croire au talent de Serge Gainsbourg. C'est elle notamment, qui inspira un soir, le fameux morceaux de La Javanaise à l'artiste.

Les petits papiers créée par Régine en 1965

Régine sait ce qu'elle doit à son ami Serge Gainsbourg. L'ex-reine de la nuit continue de rendre hommage dans ses récitals au poète qui écrit si bien que L'amour est comme du papier velours...

Les sucettes chantée par France Gall, en 1965

Elle a à peine 18 ans lorsqu'elle chante Gainsbourg. France Gall conquiert aussitôt le public et remporte le prix de l'Eurovision en 1965 avec Poupée de Cire, Poupée de Son. Quant aux Sucettes, elle interprétera ce poème gentiment libidineux, avec une totale innocence.

La Gadoue chantée par Petula Clark, en 1967

C'est l'un des plus grands succès de la plus française des chanteuses anglaises.

Comment te dire adieu? interprétée par Françoise Hardy, en 1968

Il l'écrivit juste après sa rupture avec la belle Brigitte Bardot, qui parti en Espagne sur le tournage Shalako. Il confia son interprétation à la sentimentale Françoise Hardy, la femme de son grand copain, jacques Dutronc.

Harley Davidson interprétée par Brigitte Bardot, en 1968

Serge Gainsbourg fut tout étonné d'être aimé par la plus belle femme du monde. BB était alors un mythe. Telle la magicienne Circé, elle deviendra le temps de quelques chansons, la plus inspirante de ses muses.

Ex-Fan Des Sixties chantée par Jane Birkin en 1978

Jane Birkin, le grand amour de Gainsbourg. Sa frivolité, sa fausse ingénuité, sa sensualité sans vulgarité magnifièrent les chansons du compositeur maudit.

Dieu est un fumeur de Havane chantée par Catherine Deneuve, en 1980

On ne saura jamais si la belle blonde, Catherine Deneuve, succomba au charme du fumeur de gitanes...

Pull marine créée par Isabelle Adjani, en 1983

Isabelle Adjani avait déjà chanté un texte de Gainsbourg, Rocking chair, lors du Distel show de Maritie et Gilbert Carpentier en 1974. Huit ans après elle décide de créer tout un album. Sur onze chansons, Gainsbourg et Adjani en coécrivent sept. Les musiques sont évidemment composées par le maître. Pull marine est le premier titre extrait de l'album. Alors au faîte de sa gloire, Isabelle Adjani peut se permettre de demander à Luc Besson de réaliser le clip de la chanson. Il vient de la faire tourner dans Subway.

Tandem chantée par Vanessa Paradis, en 1990

Vanessa Paradis rencontre Serge Gainsbourg aux Victoires de la musique en 1990. C'est le coup de foudre ... professionnel. Un mois après, l'artiste demande à la jeune femme d'écrire l'intégralité de son prochain album. Gainsbourg signe ainsi toutes les paroles du disque Variations sur le même t'aime, connu pour ses titres Tandem et Dis-lui toi que je t'aime.

Publié dans le web en parle

Commenter cet article