Fini le cirque pour un babouin à Marseille

Publié le par Ricard Bruno

Lolita, « artiste de cirque », a été délivrée de ses terribles conditions de vie à Marseille (13) par la Fondation 30 Millions d’Amis et Code Animal. Le primate est en route vers un sanctuaire en Belgique.
Lolita, détenue attachée dans une cage. © Code Animal

Lolita, détenue attachée dans une cage. © Code Animal

Elle a tourné, tourné, tourné… pour les beaux yeux des spectateurs ! Aujourd’hui, c’est la roue qui tourne pour cette femelle babouin… et dans le bon sens ! Elle a vécu dans de mauvaises conditions pendant plusieurs années au sein du cirque Olympique. Elle a été délivrée à Marseille grâce à l’association Code Animal qui a sollicité l’intervention de la police nationale et l’aide logistique de la Fondation 30 Millions d’Amis (02/04/2016). La prise en charge de l'animal a été assurée par le refuge de Marseille. Ce cirque est soupçonné de détenir des animaux illégalement et dans de mauvaises conditions depuis décembre 2015 par Code Animal. Mais ce n’est qu’au mois d’avril que l’association a pu entamer une procédure officielle et la saisie judiciaire de Lolita, à titre conservatoire.

Lolita ne disposait ni de nourriture ni d’une gamelle d’eau". Séverine - Code Animal

Une vie enfermée

« Lolita était enfermée dans une cage non-conforme et sans cesse enchaînée. Elle ne disposait ni de nourriture ni d’une gamelle d’eau. De plus, le cirque la détenait illégalement puisqu’il ne disposait pas de certificat de capacité » explique Séverine, représentante de Code Animal. Sur les vidéos dont dispose l’association, on peut voir l’animal effectuer des acrobaties pour épater la galerie : « Lolita était enchainée aussi pendant les spectacles. Elle devait effectuer des tours de piste en tournant sur elle-même par exemple. Elle devait aussi se laisser faire quand les spectateurs profitaient de la proximité de la scène pour la caresser » poursuit-elle.

En route pour une nouvelle vie

Une plainte a été déposée notamment pour « défaut de certificat de capacité » et la Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile. Quant à Lolita, elle a été confiée provisoirement aux bons soins des associations de protection animale. Elle a été gardée par le refuge de Marseille avant de rejoindre le sanctuaire belge, le Natuurhulpcentrum (14/04/2016).

N'hésitez pas à signer notre pétition contre l'interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

francoise kampfer 19/04/2016 20:54

merci de l'avoir sortie de cet enfer !! continuez il y en a encore beaucoup !!