Gard : affaire de Rodilhan, prison ferme pour deux aficionados

Publié le par Ricard Bruno

Le 8 octobre 2011, des aficionados avaient molesté des anticorrida.

Le 8 octobre 2011, des aficionados avaient molesté des anticorrida.

Gard : affaire de Rodilhan, prison ferme pour deux aficionados

A Nîmes, le tribunal correctionnel a rendu son délibéré ce jeudi 14 avril sur les violences commises sur des anticorrida, le 8 octobre 2011, à Rodilhan.

Deux aficionados ont été condamnés à des peines de prison ferme, ce jeudi 14 avril, par le tribunal correctionnel de Nîmes, elles correspondent à ce que le tribunal avait requis au mois de janvier 2016.

Roger Savarin a écopé de 12 mois de prison dont 6 avec sursis, et Hervé Dubois à 10 mois de prison dont 8 avec sursis pour de nombreux faits de "violences commises en réunion", dans le cadre du procès de Rodilhan. Neuf autres aficionados ont été condamnés à des peines de prison avec sursis. De nombreuses amendes ont également été infligées. Un seul prévenu a été relaxé.

Des peines d'amende divisées par deux

Le tribunal a considéré que la constitution de partie civile de la quasi-totalité des anticorrida était recevable. Les juges ont toutefois divisé par deux, les peines d'amende infligées aux aficionados, considérant que les anticorrida s'étaient introduits illégalement sur la piste des arènes de Rodilhan, le 8 octobre 2011, à l'appel du Comité radicalement anticorrida Europe (Crac). Jean-Pierre Garrigue, président du Crac, a été condamné à 4 mois de prison avec sursis et 2000 euros d'amende. Enfin, un avocat des aficionados, Me Ludovic Para, a annoncé son intention de ne pas faire appel, à l'exception d'un seul prévenu.

Vidéo et source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article