Article publié depuis Overblog et Twitter et Facebook et LK

Publié le par Ricard Bruno

LE PLUS. Alors qu'un nouveau scandale de maltraitance animale a été mis au jour par l'association de défense des animaux L214, dans un abattoir du Pays Basque, la chanteuse Jeanne Mas se joint à l'argumentaire de la Fondation Brigitte Bardot pour demander que des caméras de surveillance soient installées dans les établissements. Tribune.

Édité par Henri Rouillier Auteur parrainé par Christophe Marie

Par Jeanne Mas Artiste

Par Jeanne Mas Artiste

En octobre dernier, l'association L214 dévoilait des images choc sur les abattoirs d'Alès. (Photo L214)

En octobre dernier, l'association L214 dévoilait des images choc sur les abattoirs d'Alès. (Photo L214)

Marguerite Yourcenar refusait de consommer des animaux pour ne pas "digérer leur agonie"… Que penserait ou que dirait aujourd’hui l’Académicienne face à l’horreur des images sorties des abattoirs d’Alès, du Vigan ou de Mauléon ?

Il ne s’agit plus "seulement" de l’agonie et la mise à mort d’un animal, mais de la perversité, la cruauté d’hommes exerçant des actes de torture, de violence effroyable envers des bêtes bien incapables de s’opposer.

User de son pouvoir, de sa domination sur des êtres n’étant pas en mesure de se défendre, les traiter avec cruauté, c’est entrer dans la barbarie.

L'anthropocentrisme est un mal

Seulement, quand on défend l’animal on a forcément tort aux yeux de quelques bien-pensants, car il faudrait avant cela régler toutes les misères humaines. L’anthropocentrisme est un mal qui réduit à l’esclavage toutes les espèces non humaines, pourtant, combattre les détresses, sans sectarisme, devrait être un devoir pour tout humaniste.

Nous n’avons plus le droit d’être sourds, aveugles et de nous taire devant l’ignominie des actes perpétrés dans les abattoirs. Les images diffusées ces derniers mois sont la preuve qu’Alès n’était pas un cas isolé et que les plus petits établissements, labélisés "bio" ou "Label rouge", ne sont pas épargnés par les actes de maltraitance.

Des caméras de surveillance dans tous les abattoirs

Alors je demande à mon tour, comme l’a fait Brigitte Bardot, que les 263 abattoirs français soient équipés de caméras de surveillance afin de pouvoir exercer un contrôle permanent sur la manipulation et la mise à mort des animaux. Peut-être que ces caméras auront aussi un rôle dissuasif, et qu’elles limiteront la violence du personnel envers les bêtes.

Personnellement, je refuse de consommer des produits issus des animaux, issus d’une cruauté invraisemblable de la naissance à l’abattage, mais je sais que les Français ne sont pas tous prêts à adopter une alimentation saine, sans carence, qui épargne les bêtes et protège la nature.

Et pourtant, cette souffrance qui nous est finalement révélée n'indiffère personne alors je pense que le minimum que nous puissions tous exiger, ensemble, c'est de réduire à zéro la souffrance des animaux durant leur vie et au moment de leur sacrifice.

Dans quelques mois, la France sera à l’heure des élections, la voix et les voix de ceux qui défendent les animaux mais aussi ceux qui sont sensibles à leur bien être sauront se faire entendre…

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Commenter cet article

elisa 03/04/2016 19:59

Oui oui, des caméras rapidement dans tous les abattoirs pour attraper tous les pervers qui jouent à torturer pour les tuer, les animaux destinés à la boucherie.
Et puis arrêtons de manger de la viande, on nous en parle assez, on connait les méfaits de l'alimentation carnée , il y a d'autres façons de s'alimenter,
Et puis sinon, en 2017, on votera...