Massacre des Galgos : Bardot en colère contre le roi Felipe

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot avec dans ses bras un chien galgos

Brigitte Bardot avec dans ses bras un chien galgos

Dans les colonnes du quotidien «El País», Brigitte Bardot s’est fendue d’une lettre accusatrice adressée au roi Felipe, silencieux face au massacre des lévriers.

«Qu’attendez-vous pour interdire la chasse avec des galgos en Espagne ? C’est une honte !», s’indigne Brigitte Bardot, qui a écrit une lettre adressée au roi Felipe d'Espagne, que publie vendredi le journal «El Pais». «Avec Juan Carlos, aficionado et tueur d’éléphants, l’espoir n’était pas permis. Je lance aujourd’hui cet appel au roi Felipe parce qu’il est temps de tourner la page et d’abolir la barbarie.» précise-t-elle à «Paris Match». Tués pour certains dès la fin de la saison de chasse, trainés à la corde derrière une voiture, les lévriers galgos, que l’on sait pendus ou brûlés à l’acide, n’en finissent pas d’émouvoir Brigitte Bardot. Depuis 20 ans, elle dénonce ce scandale auprès des autorités. Sans réponse.

Torture des Galgos: le SOS de Brigitte Bardot

Une "infâme coutume" pour l’ambassade d’Espagne

La lettre de Brigitte Bardot au roi d'Espagne

La lettre de Brigitte Bardot au roi d'Espagne

Les chasseurs bénéficient d’une impunité totale, le galgo n’étant pas considéré comme un animal de compagnie dans la péninsule ibérique. L’Espagne sacrifierait 50 000 lévriers, selon la Fondation Bardot. Peut-elle mettre fin à cette «tradition» ? En mai dernier, la province de Castille-et-Léon a interdit le tristement célèbre « Toro de la Vega », un rituel moyenâgeux qui consistait à blesser un taureau à coup de lance, jusqu’à ce que mort s’en suive.

L’ambassade d’Espagne déplore dans une lettre du 25 avril 2016 adressée à la Fondation Brigitte Bardot « une pratique cruelle qui, malheureusement, n’a pas encore disparu » avant d’assurer que « les Espagnols sont aussi révoltés par cette infâme coutume ». Espérons qu’il en soit de même pour leur souverain.

Des cartes pétitions, à envoyer au Roi et au Premier ministre d’Espagne, sont disponibles gratuitement sur simple demande : 01 45 05 14 60.

Source de l'article: Cliquez ICI

Commenter cet article

jeanne 09/06/2016 12:00

C'est scandaleux de tolérer encore de telles pratiques.Je ne comprends pas qu'un tel pays accepte encore cela ce sont des barbares autant que dans les pays dit en voie de développement. Faire souffrir un animal est abjecte et incompréhensible et ces personnes devraient avoir des peines majeures.

brossault pascale 07/06/2016 14:13

les lois doivent changer, c'est en haut lieu que ça se passe, ayez en mémoire le massacre des dauphins dans les iles féroe, les coutumes sont longues à éradiquer, le veulent ils seulement, non, un coup de massue pour secouer tout ce monde là, il faudra du temps aux humains pour réaliser le mal qu'ils font aux animaux, je suis horrifiée de cela, ce sont des chiens magnifiques et tellement élégants.

Humbert 07/06/2016 11:21

Heureusement qu'il y a des personnes qui nous montrent ce qui se passe partout dans le monde, sans elles rien ne changerait, dans notre pays il en est de même , depuis que j'ai vision de toutes ces souffrances animales, j'ai le dégoût, le dégoût de manger et le dégoût tout court. AIDEZ nos AMIS les animaux, ils sont si gentils avec nous, ils nous adorent et en retour il y a des barbares qui les maltraitent. Unissons nos forces pour les sauver même si nous n'arrivons pas à tous les sauver mais un grand pas en avant sera fait. Brigitte je t'aime pour tout ce que tu fais.

Montois Gérard 06/06/2016 23:35

ce siecle est le pire qui soit .La barbarie est quotidienne et partout le combat sera long et incertain avant que ne cesse ces coutumes d un autre age mais jamais nous ne devons baisser les bras plus nous serons mieux ce seras et c' est aussi en eduquant nos enfants que nous pourrons un jour esperer vivre dans un monde dénué de toute violence gratuite merci Brigitte pour ton combat il n'est pas vain et peut importe si certain (bien pensant) y trouve à redire !

Jean-Marc Puchot 06/06/2016 13:32

Merci Brigitte Bardot d'être là et de mener ce combat, merci de nous alerter et d'être présente pour tous les animaux qui ont besoin de vous, de nous, d'amour et de respect.

CATHY KEBALA 05/06/2016 22:13

Pour en finir avec ces cruautés, il est nécessaire que le gouvernement espagnol punisse les barbares. Il n'y a que ça pour les empêcher de faire du mal. Je ne crois pas en la prise de conscience, ces barbares sont trop atteints, ils sont lâches et on certainement des choses à régler dans leur tête pour s'attaquer à des plus petits qu'eux sous prétexte bien hypocrite que le chien n'aurait pas fait son travail. Quelle lâcheté. ignobles individus. J'aimerais que la loi du Talion s'applique à eux...Mais non ce serait encore pas assez..Vous me dégoutez vous les espagnols qui acceptez de tels crimes, c'est odieux. Il faudrait boycoter pour qu'ils comprennent qu'il faut que ça cesse. ensemble nous pouvons faire arrêter tout ça.. il ne faut pas baisser les bras. Merci à Brigitte BARDOT pour son intervention et si ça ne suffit , honte à l'Espagne, honte aux espagnols qui cautionnent ces pratiques qui ne font que rabaisser l'Espagne aux yeux de tous...
on va se battre pour dénoncer tout ça, c'est impossible de laisser passer ça...
faites passer ...
Cathy KEBALA

Beranger 05/06/2016 08:51

Je supplie le roi de interdire.le massacre des chiens lévriers galgo pour que enfins il ne soufre plus de la cruauté des humains qui aime en jouir je ne pardonnerai jamais toutes la souffrance que vous faites subire à sais pauvres chiens si vous continuez à les faires souffrires vous serez punis par dieux tous puis San et punis sévèrement surtout que je ne le vous le pardonne rai jamais