Milo Manara : célébration de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Milo Manara : célébration de Brigitte Bardot

Dimanche prochain aura lieu à Paris un sacré événement : Et Milo créa Bardot, la vente de 25 dessins originaux de Milo Manara célébrant Brigitte Bardot, un ensemble exceptionnel cautionné et même signé par le modèle. La rencontre entre le plus grand dessinateur érotique de sa génération avec l’icône française de la beauté féminine constitue en soi un événement.

Nous rencontrons le maître de Vérone, l’auteur du Déclic et du Parfum de l’invisible, dans les très cossus bureaux parisiens de la Maison de Vente aux enchères Millon. L’heure est à la fébrilité. Milo est en retard. Pour lui, les interviews s’enchaînent pour commenter l’événement : la dispersion de 25 œuvres qu’il a consacrées à Brigitte Bardot pour laquelle il a réalisé une statue qui sera inaugurée à Saint-Tropez en juillet 2018. Ils seront dispersés dimanche par la Maison de vente Millon et Associés. des enchères records sont attendues....

La Vénus de Milo

C’est Alexandre Millon, qui travaille depuis le début avec la Galerie Huberty-Breyne, experts de la vente, qui a eu cette idée : associer la Madone de la Madrague avec le grand maître de la bande dessinée érotique. Avec son accord : chaque œuvre est marquée par la marguerite du modèle qui écrit dans le catalogue : "Je suis la Vénus de Milo ! Merci, Manara !"

Milo Manara : célébration de Brigitte Bardot

Quand on en parle à Milo, qui arrive enfin, il est volubile : Bardot a toujours été importante pour lui : "Pas seulement pour ma carrière, précise-t-il, mais pour moi-même ! Elle a été importante pour tout le monde ! Les jeunes d’aujourd’hui ont du mal à comprendre l’importance de Brigitte Bardot dans le changement de la société à l’époque. Moi qui ne suis pas jeune, je sais très très bien combien elle a contribué aux changements de paramètres, pas seulement de la beauté mais aussi de la femme dans la société. Cela a été vraiment très important."

Milo Manara en juin 2016.

Milo Manara en juin 2016.

Pourtant, à la même époque que Bardot, il y a une autre grande icône de la féminité : Marilyn Monroe, célébré par Andy Warhol. Cela n’impressionne pas l’artiste italien : "Il faut s’intéresser à leurs biographies respectives, à la façon dont elles vivaient. Chez Marilyn Monroe, la différence entre sa vie publique et sa vie privée est énorme, alors que chez Brigitte Bardot, on a l’impression que sa vie privée et sa vie publique sont les mêmes. C’est cela la clé pour comprendre l’importance de Bardot dans le changement social : elle s’est posée en tant que femme, sans triche, sans effet, de façon sincère, sans qu’il y ait de différence entre son image publique et sa vie privée. Il y a une fierté d’être soi-même, pas une icône publique. La sensualité de Marilyn Monroe était une image construite pas les médias, par l’establishment, alors que chez Brigitte Bardot, ce n’était pas construit du tout, c’était vraiment naturel. Elle échappait à un certain star-system. Monroe avait une vision de la vie, de l’érotisme, symbolique comme au quotidien, très différente qui a été cassée par Brigitte Bardot qu’il s’est simplement affirmée comme elle était elle-même. Pour les gens, que ce soit l’homme de la rue ou le professionnel du spectacle, la Bardot que l’on voyait, c’était elle !"

Chacune des oeuvres est signée également par Brigitte Bardot. Des pièces uniques !

Chacune des oeuvres est signée également par Brigitte Bardot. Des pièces uniques !

Milo Manara : célébration de Brigitte Bardot

En tant qu’Italien, il avait d’autres beautés sous la main... "Brigitte Bardot n’est pas seulement française, elle est aussi italienne, objecte Manara ! Il y avait le cinéma d’Anna Magnani, le cinéma de Sophia Loren, ce sont des grandes actrices ! Mais Brigitte Bardot va bien au-delà de son cinéma ! Je ne sais pas combien de personnes en Italie ont vu ses films, mais tout le monde connaît Brigitte Bardot !"

Chose curieuse : alors qu’il a rencontré son mari ou encore son avocat, il ne l’a jamais rencontrée, elle : "Jamais, confirme-t-il. Seulement fantasmatiquement. Je la connais à travers les photographies, à travers ses films. Je sais bien qui est Brigitte Bardot. Elle sait qui je suis, je sais que son mari a mes albums. Mais je ne suis pas sûr qu’elle me connaissait avant que j’ai fait ce travail. La première des difficultés que j’ai rencontrées en la représentant a été de saisir tous ses différents visages. Elle a un visage qui change comme le ciel ! Quand on regarde ses photos, elle montre quelquefois un visage d’enfant ; dans d’autres, elle est une diablesse, certains regards sont absolument troublants ! Il y a beaucoup de personnalité dans son visage. Ce sont des hommages : mes aquarelles ne sont pas la perfection, c’est elle, la perfection ! La réussite du dessin vient certes du métier mais aussi de l’amour pour Brigitte ! J’ai confié à son mari que j’étais amoureux de Brigitte ! Il m’a dit : "Vous avez l’image, j’ai l’original !" Il sait très bien que tout le monde est amoureux de sa femme ! Il y a eu un moment où vraiment le monde entier était amoureux de Brigitte Bardot, de la fille, mais aussi de l’idée qui était derrière : une nouvelle façon d’être femme, d’être belle. Tout le monde a compris qu’avec cette femme, quelque chose était en train de changer, que Dieu venait de créer la "nouvelle femme"...

Milo Manara : célébration de Brigitte Bardot

La conversation se termine. Soudain, l’avocat de l’actrice lui tend le téléphone : c’est Brigitte au bout du fil. "Je vais tomber !" déclare le dessinateur, tout ému. Il s’isole dans une pièce avec elle, avec sa voix du moins. Dix minutes plus tard, il revient guilleret. Elle a beaucoup aimé les dessins. Ils devraient se voir en juillet prochain, "au moment de l’inauguration de la statue. Ou avant... " dit le dessinateur frétillant comme un adolescent. L’effet Bardot est encore puissant...

Milo Manara : célébration de Brigitte Bardot

Et Milo créa Bardot
Vente le 12 juin - 14 heures
Duplex Paris-Bruxelles
Estimation 15-20 000€ par œuvre, hors frais.
Oeuvres encore visibles à Bruxelles à la Galerie Hyberty-Breyne, Place du Grand Sablon - 8A rue de Brodenbroeck - 1000 Bruxelles
La vente aura lieu :

  • Le Forum - Place du Grand Sablon - 8A rue de Brodenbroeck - 1000 Bruxelles
  • Salle VV - 3 rue Rossini - 75009 Paris
  • Sur Drouot Live.com

On peut consulter le catalogue ICI

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans Brigitte Bardot

Commenter cet article