Actes de cruauté dans les abattoirs de Pézenas (Hérault) et du Mercantour (Alpes Maritime). La Fondation réagit.

Publié le par Ricard Bruno

Actes de cruauté dans les abattoirs de Pézenas (Hérault) et du Mercantour (Alpes Maritime). La Fondation réagit.
Actes de cruauté dans les abattoirs de Pézenas (Hérault) et du Mercantour (Alpes Maritime). La Fondation réagit.

Actes de cruauté dans les abattoirs de Pézenas (Hérault) et du Mercantour (Alpes Maritime). La Fondation réagit.

Après Alès, Le Vigan, Mauléon-Licharre, L214 nous dévoile ce mercredi 29 juin deux nouvelles vidéos sanglantes tournées dans l’abattoir de Pézenas et du Mercantour. On y voit des moutons et bovins (tués avec ou sans étourdissement), ainsi que des cochons et chevaux abattus dans d’atroces souffrances.

« Les scandales se suivent et se ressemblent »

Pour la 4eme fois en 8 mois, l’association L214 rend publique de nouvelles images d’abattoirs. Ces vidéos montrent de nombreux actes de maltraitance et de nombreuses violations à la réglementation. Ces images insoutenables et l’on perçoit une grande souffrance au moment de leur mise à mort. Dans l’abattoir de Pézenas, les chevaux sont parfois tirés au treuil jusque dans les box d’abattage. L’abattage rituel des bovins et des moutons donnent lieu à des images cauchemardesques. À l’abattoir du Mercantour, les conditions d’abattages des bovins sont d’un autre temps. Lors des précédents scandales Brigitte Bardot avait réagi en exigeant que le gouvernement installe des caméras de surveillance dans tous les abattoirs. Aujourd’hui notre présidente écrit de nouveau au ministre de l’Agriculture.

Lettre ouverte au Ministre de l’agriculture

Monsieur le Ministre de la Souffrance,

Encore un scandale dans des abattoirs français, c’est la goutte qui fait déborder le vase de notre indignation face à l’horreur que subissent les animaux et l’immobilisme des politiques dont les paroles ne se transforment jamais en actes !

Comme dans TOUS les abattoirs français, les images tournées à Pézenas dans l’Hérault et à Puget-Théniers dans les Alpes-Maritimes, montrent la violence exercée au quotidien à l’encontre des bêtes et l’indifférence coupable des employés qui ne font rien pour atténuer cette souffrance, bien au contraire.

Les Français ne supportent plus vos « bla-bla-bla », ils attendent des mesures concrètes et fermes à la hauteur du poste à responsabilité que vous occupez. Nous ne voulons plus de promesses non tenues, nous exigeons des actes !

En attendant que les consommateurs en finissent avec la viande, le minimum est de prendre en compte nos attentes : équiper tous les abattoirs de vidéosurveillance, imposer l’étourdissement des bêtes en toute circonstance et interdire l’abattage des chevaux, à l’abattoir de Pézenas et dans tous les autres.

S’il faut renforcer les équipes vétérinaires dans les abattoirs pour mieux contrôler les pratiques, dans l’intérêt des animaux et des consommateurs empoisonnés par une viande impropre, alors c’est un devoir de le faire !

Vous ne pouvez pas faire cette économie, vous avez trouvé 130 millions d’euros en début d’année pour la filière foie gras (une honte !), trouvez donc les moyens d’assurer les contrôles en abattoirs, imposez la vidéosurveillance dans tous les établissements et abolissez, enfin, cette scandaleuse hippophagie qui fait honte à la France.

Ainsi, vous laisserez peut-être une trace positive de votre passage à ce ministère, sinon il ne vous reste plus qu’à démissionner d’un poste dont vous n’avez pas l’envergure !

Brigitte Bardot

Présidente

Pour signer la pétition c'est ICI

Source de l'article : Fondation Brigitte Bardot : Cliquez ICI

Commenter cet article