Pour Brigitte Bardot, le combat contre la corrida n'est pas fini

Publié le par Ricard Bruno

La pratique a été radiée du patri­moine imma­té­riel de la France

Pour Brigitte Bardot, le combat contre la corrida n'est pas fini

Une bataille a été gagnée, mais la guerre n'est pas fini. Brigitte Bardot est heureuse de voir la corrida radiée du patri­moine imma­té­riel de la France, mais ça ne lui suffit pas : en grande protec­trice des animaux, elle veut désor­mais inter­dire cette pratique.

« C’est formi­dable d’avoir retiré défi­ni­ti­ve­ment la corrida du patri­moine imma­té­riel de la France ».Grande protec­trice des animaux, Brigitte Bardot a réagi de façon très posi­tive à la déci­sion prise ce 28 juillet par le Conseil d'État : le rejet du pour­voi de deux orga­ni­sa­tions pro-corrida, qui protes­taient contre la déci­sion de la cour admi­nis­tra­tive de Paris de radier la corrida du patri­moine imma­té­riel de la France.

« Le rejet du pour­voi fait que la déci­sion de la cour admi­nis­tra­tive est défi­ni­tive », a expliqué David Chau­vet, le co-fonda­teur de Droit des animaux. « Nos adver­saires voulaient sanc­tua­ri­ser la corrida, ce ne sera pas le cas ». Résul­tat, rien ne s'oppose plus à une inter­dic­tion possible de cette pratique – le but ultime recher­ché par Brigitte Bardot. « Ce sera encore plus formi­dable quand la corrida sera défi­ni­ti­ve­ment inter­dite en France », a-t-elle ainsi déclaré.

La fonda­tion Brigitte Bardot, via son compte Twit­ter, s'est féli­ci­tée de cette « victoire contre la barba­rie ». L'actrice a toute­fois encore de nombreux autres combats à mener, notam­ment contre le port de la four­rure et les abat­toirs. Le lutte pour le bien-être des animaux conti­nue pour Brigitte Bardot, qui prône souvent « la loi du Talion » face aux actes cruels.

Source de l'article : Cliquez ICI

Commenter cet article