En 1976, Brigitte Bardot abandonne le cinéma pour la cause animale

Publié le par Ricard Bruno

L'actrice a définitivement abandonné sa carrière au cinéma afin de combattre pour la protection des animaux, notamment les bébés phoques.

En 1977, à Memphis Tennessee, le Roi est mort. Elvis Presley avait 42 ans. Il emporte dans sa cape de satin blanc les années rock n'roll. Alors qu'au Centrafrique, Bokassa Ier enfile celle de l'empereur. Loin de ces fastes, à 4.000 kilomètres de Paris, dans la tempête de neige qui balaie l’île de Terre-Neuve, c'est la reine Bardot qui part en croisade. Ce 15 mars, BB s'en va t'en guerre sur la banquise. Plus grand chose à voir avec l'exquise Sainte Nitouche de ses débuts. Bardot a arrêté le cinéma il y a quatre ans pour se consacrer à la défense des animaux, et celle des bébés phoques.Avec l'écologiste suisse Franz Weber, elle a donc imaginé une opération quasi-militaire : empêcher la campagne de chasse annuelle des bébés phoques. Déjà 12.000 animaux tués à coups de gourdin. L’accueil est des plus violents, 200 trappeurs traquent l'actrice vite prise au piège et cette fois ça n'est pas du cinéma. La confrontation semblait inévitable. Mais au dernier moment, une tempête de neige. Bardot s'est réfugiée dans un grand chalet. Le camp des Sept Îles. Flamboyante et rageuse pour une conférence de presse improvisée. Une voix qui porte jusqu'au Canada qui proteste.

Mais BB est captive. 4.000 habitants hostiles sont réunis autour du camp. Son hélicoptère est saisi et elle est interdite de sortie du Canada. Elle tient tête. Paris appelle Ottawa. Bardot accepte de payer une amende. La police montée l'accompagne jusqu'à l’hélicoptère. Elle reviendra sur la banquise plusieurs fois. Mais aujourd'hui, elle se paye une dernière provocation. Elle profite d'une éclaircie pour faire poser son hélico en plein territoire de chasse. Dix minutes et une photo qui va faire le tour du monde. Elle serre un bébé phoque contre elle. Sur la banquise, BB venait de tracer sa nouvelle route. Tant pis pour le cinéma...Elle ne refera plus jamais marche arrière.

Source de l'article : Cliquez ICI

Commenter cet article