Après un reportage sur le lobby de la viande dans les écoles, Brigitte Bardot écrit à la ministre de l'Education nationale

Publié le par Ricard Bruno

Après un reportage sur le lobby de la viande dans les écoles, Brigitte Bardot écrit à la ministre de l'Education nationale

Un reportage diffusé au journal de 20 heures de France 2, mardi, montre comment "l'Interbev" vante les bienfaits de la viande aux écoliers. De quoi soulever la colère de BB.

Furax Brigitte Bardot!

Après la diffusion d'un reportage de L'oeil du 20 heures sur France 2, mardi, BB a sans doute avalé son dîner de travers.

"Parce que je le veau bien"

En cause, le lobbying effectué par Interbev, Interprofessionnel bétail en viande, dans les écoles. Cette structure puissante qui défend les intérêts de la viande, des commerçants de bestiaux aux charcutiers en passant par les éleveurs de chèvres, envoie des professionnels dans les classes pour vanter les bienfaits de la viande aux élèves.

L'Interbev a aussi distribué un kit dans 1.500 établissements scolaires un kit avec ces slogans: "Parce que je le veau bien" ou "Le boeuf c'est la teuf"

De quoi s'étrangler pour la présidente de la Fondation Brigitte Bardot qui a écrit, mercredi, à Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale.

"il revient aux enseignants d'enseigner"

"Le reportage (...) est absolument scandaleux et doit entraîner une réaction immédiate de vos services auprès des établissements scolaires qui ne sauraient accepter le prosélytisme des filières viandes auprès des élèves", lit-on dans ce courrier où sont rappelées "les alertes de l'Organisation mondiale de la Santé dont un récent rapport précise que la charcuterie est cancérogène et que la viande rouge l'est probablement tout autant".

Pour BB, "il revient aux enseignants d'enseigner, ce n'est pas le rôle ni la place de l'Interbev. Il est urgent également d'abroger le décret cantine qui impose des produits animaux à chaque repas... décret édicté non pas par des nutritionnistes, mais par des lobbyistes".

Selon le reportage de France 2, "l'Education nationale précise ne pas avoir validé ces animations, mais elle ne les empêche pas non plus".

Source de l'article : Cliquez ICI

Commenter cet article

elisa 08/12/2016 20:37

Il n'y a qu'à voir les menus servis dans les cantines, à des petits enfants de 5 ans du genre : couscous de la mer, ou bien "bourguignon" , roti de boeuf (comment font-ils pour le couper ?) ou charcuteries en tout genre, paté de tête etc... édifiant ! il vaudrait bien mieux les nourrir avec des légumes, il ne manque pas de recettes apétissantes à leur faire découvrir... c'est pas étonnant après qu'ils aient "une gastro".