Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Publié le par Ricard Bruno

Au Kenya, dans le parc national de Tsavo West, un homme s’illustre chaque jour par son dévouement incroyable. Au volant de son camion-citerne, il vient abreuver les animaux souffrant de la sécheresse.


Avec plus de 11 000 litres d’eau dans son camion, Patrick fait office de père Noël journalier pour les animaux de la savane. Alors qu’aucune goutte de pluie n’est tombée du ciel depuis plusieurs mois, la faune kényane se retrouve en danger de mort par manque d’eau.


Heureusement, Patrick Kilonzo Mwalua se dévoue chaque jour pour parcourir le parc national de Tsavo West afin de rejoindre les endroits les plus secs de la région. Les troupeaux de buffles, d’antilopes, de zèbres et autres éléphants n’attend que lui pour pouvoir étancher leur soif.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Auprès de The Dodo, l’homme au camion se confie sur son initiative : « Il n’y a carrément plus d’eau, donc les animaux dépendent des humains. Si on ne les aide pas, ils mourront ». Dès qu’il arrive à son camion, les animaux sont aux aguets, ils savent que l’homme va leur donner de l’eau : « La nuit dernière, j’ai trouvé 500 buffles qui attendaient l’eau. Quand je suis arrivé, ils pouvaient sentir l’eau. Ils sont venus jusqu’à moi. Ils ont commencé à boire alors que je me tenais juste là, ils étaient si excités ».

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Mais comment ce simple fermier est-il devenu le sauveur de tout une faune ? Une prise de conscience qui l’a amené a lancé un projet de conservation appelé « Les Volontaires de Tsavo ». En plus d’abreuver les animaux, il visite les écoles pour sensibiliser les enfants à prendre soin de la vie sauvage, comme s’il s’agissait de leur héritage.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Pour mener à bien sa mission, il a dû louer ce camion-citerne pour desservir plusieurs endroits asséchés de la région. Et pour financer son projet, il peut s’appuyer sur le crowdfunding, via le site GoFundMe, et trois Américaines qui pilotent le tout depuis leurs ordinateurs.


L’une d’entre elles, Angie Brown, originaire du Connecticut, explique sa mobilisation pour cette problématique auprès de The Dodo : « J’ai visité le Kenya en décembre 2015, bien que je ne connaissais pas Patrick à l’époque, et que je ne l’avais pas rencontré ». Quand elle entendit parler de la sécheresse, elle se connecta sur Facebook et trouva Cher Callaway (originaire de l’Utah) et Tami Calliope (originaire du Vermont).

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Cher Callaway avait déjà travaillé  avec Patrick sur plusieurs projets pour la protection des animaux au Kenya : « Son engagement envers la vie sauvage et son héritage sont incommensurables. Il risque sa vie au milieu de la nuit pour délivrer de l’eau dans les régions asséchées ».

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Jusqu’à maintenant, la recherche de fonds est un vrai succès d’après Angie Brown mais ce n’est pas suffisant pour assurer une réussite pérenne au projet. En réalité, elles espèrent pouvoir lui acheter son propre camion qui lui permettrait d’avaler encore plus de kilomètres à travers la savane.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Incroyable cette histoire, n’est-ce pas ?

Source de l'article : Cliquez ICI

Commenter cet article