La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Publié le par Ricard Bruno

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Près de Pékin, en Chine, un projet écologique inédit devrait être achevé en 2018 : un immense parc pour oiseaux migrateurs, conçu comme un aéroport naturel, où il pourront transiter et reprendre des forces entre leurs longs vols. Un sanctuaire ornithologique unique au monde.

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

C’est une première. Au sud-est de Pékin, la ville portuaire de Tianjin, quatrième ville la plus peuplée de Chine avec 15 millions d’habitants, va accueillir le tout premier parc destiné spécifiquement aux oiseaux migrateurs, sur 102 hectares.

Ce projet écologique de grande ampleur est mené par le cabinet australien d’architectes paysagistes McGregor Coxall : « Pour la ville de Tianjin, c’est aussi une manière de lutter contre la pollution », soulignent-ils. La réalisation de ce sanctuaire ornithologique unique au monde devrait être achevée en 2018.

Une zone de transit

Le parc est conçu par les architectes comme un « aéroport », où les oiseaux pourront atterrir et transiter, entre leurs longs vols migratoires, pour se reposer, se nourrir et se reproduire. Certains oiseaux peuvent en effet voler durant dix jours sans s’arrêter, sur plus de 11 000 km, sans boire ni manger ! Le parc de Tianjin constituera pour eux un havre et un lieu d’escale stratégique pour reprendre des forces, sans être dérangés ni menacés.

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Les oiseaux disposeront dans ce sanctuaire de trois grandes zones humides, reproduisant leur habitat naturel : une zone marécageuse, une autre plantée de roseaux et d’une troisième avec des chutes d’eau. Une forêt de 20 hectares doit également ceinturer et protéger le parc des constructions urbaines.

Le cabinet McGregor Coxall a travaillé en partenariat avec des ornithologues de l’organisation australienne Avifauna Research pour recréer à l’identique les écosystèmes des oiseaux. L’objectif est de contribuer à sauver plusieurs espèces de migrateurs qui sont en voie de disparition.

Migrateurs menacés

Ce sont en effet pas moins de 50 millions d’oiseaux qui empruntent chaque année la voie de migration de l’Est asiatique, représentée en vert sur la carte ci-dessous. Les oiseaux survolent 22 pays et voyagent par l’Arctique, l’Australie et la Chine.

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Mais ce périple est de plus en plus difficile et cette voie de migration est l’une des plus menacée du monde, estiment les ornithologues d’Avifauna Research. En cause : l’explosion du développement urbain en Chine, le long du littoral. « Près de 70 % de la côte chinoise est bétonnée, peu d’endroits permettent aux oiseaux migrateurs de trouver la nourriture dont ils ont besoin pour pouvoir entreprendre leur voyage, expliquent les scientifiques. Au cours des dix dernières années, les oiseaux ont perdu plus d’un million et demi d’hectares d’habitat. »

Observer les oiseaux

Ce parc écologique accueillera aussi un centre de recherche, le « pavillon de l’eau », qui sera ouvert au public. L’aéroport aux oiseaux migrateurs pourra recevoir quelque 500 000 visiteurs par an.

Le centre de recherche permettra aux visiteurs d’observer de plus près différentes espèces d’oiseaux, sans les déranger, à l’aide de caméras placées dans le parc. Un parcours de 7 km sera ouvert autour des zones humides avec une piste cyclable et des chemins de randonnée dans la forêt.

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !
La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article