Peter Skellern : Mort du chanteur de You're a lady, reprise par Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

You're a lady (1972), le grand succès de Peter Skellern. Le chanteur est mort des suites d'une tumeur cérébrale le 17 février 2017, à 69 ans. Sa chanson avait été reprise en France par Hugues Aufray et Brigitte Bardot.

Si sa notoriété n'avait pas vraiment traversé la Manche, sa chanson, elle, si.

Peter Skellern se savait condamné, atteint d'une tumeur au cerveau inopérable. L'an dernier, les médecins lui avaient donné une année à vivre, au mieux, et il avait choisi de se raccrocher à la foi, mettant ce temps précieux à profit pour réaliser son rêve d'enfant et entrer dans les ordres : au mois d'octobre, le chanteur était ordonné prêtre et diacre de l'Eglise anglicane grâce à une dérogation permise par l'archevêque de Canterbury. Il est mort vendredi 17 février 2017, à l'âge de 69 ans.

Né en 1947 à Bury, au nord de Manchester, Peter Skellern avait, après ses études de piano, tenté et réussi à percer dans la musique : en 1972 sortait You're a Lady, son premier et son plus grand succès, une ballade romantique classée dans le haut des charts en Grande-Bretagne et dans le monde. Si le nom de son interprète est quasiment inconnu en France, sa chanson a eu une certaine notoriété, reprise la même année sous le titre Vous ma lady par notre Hugues Aufray national, grand importateur de pépites anglo-saxonnes et américaines s'il en est. Quelques semaines plus tard, c'était au tour de l'icône Brigitte Bardot de s'en emparer, en duo avec Laurent Vergez.

Propulsé sur le devant de la scène, l'artiste continuera de jouir d'un succès certain pendant les années 1970, avec en particulier Hold On to Love et la reprise Love is the Sweetest Thing, et les années 1980 (en 1982, il signe notamment les paroles de One More Kiss, Dear, chanson mise en musique par Vangelis pour la bande originale du film Blade Runner), composant aussi pour les écrans et de la musique chorale. Au total, il aura publié une vingtaine d'albums.

En 2016, Peter Skellern avait appris que ses jours étaient comptés en raison d'une tumeur cérébrale. "Pendant environ une semaine, confiait-il en octobre dernier au Daily Mirror, j'étais suspendu au-dessus de l'abîme et je me suis simplement raccroché à Dieu. On m'avait donné une année et tout s'est écroulé, à l'exception de ma foi en Dieu. Ça a été comme ça pendant une semaine, puis Dieu a refermé le sol sous mes pieds et je suis devenu résigné et heureux, jusqu'à maintenant." Il laisse derrière lui sa femme Diana et deux enfants.

Publié dans le web en parle, ACTUALI

Commenter cet article