Landes : mort du matador espagnol Ivan Fandiño après une corrida à Aire-sur-l’Adour

Publié le par Ricard Bruno

CORRIDA BASTA !

Ivan Fandino a été grièvement touché au poumon lors d'une corrida à Aire-sur-Adour. Il est décédé à l'hôpital de Mont-de-Marsan

Ivan Fandino a été grièvement touché au poumon lors d'une corrida à Aire-sur-Adour. Il est décédé à l'hôpital de Mont-de-Marsan

Agé de 36 ans, le matador basque espagnol participait ce samedi à une corrida à Aire-sur-Adour.

Le matador basque espagnol Ivan Fandiño, est décédé samedi soir à l’Hôpital de Mont-de-Marsan où il avait été transporté en urgence après avoir été sérieusement blessé lors d’une corrida à Aire-sur-l’Adour. Il est décédé durant son trajet vers Mont-de-Marsan.

Il s’agit du premier matador qui trouve la mort à l’issue d’une corrida dans le Sud-Ouest.

Touché au poumon

Ivan Fandiño, 36 ans, a été pris alors qu’il effectuait un quite à l’un des taureaux de son compatriote Juan del Alamo. En voulant faire une passe, il s’est pris les pieds dans sa cape et a trébuché au sol où il a été pris par le taureau dont l’une des cornes l’a touché à un poumon. Auparavant il avait triomphé en coupant une oreille lors de sa prestation face à son premier taureau.

Le matador basque espagnol, originaire d’Orduna, près de Bilbao, était à l’affiche de la corrida des Fêtes d’Aire-sur-l’Adour, avec Juan Del Alamo et le Landais Thomas Dufau, confrontés à des taureaux de l’élevage espagnol de Baltasar Iban (Province de Madrid).

Déjà blessé à Bayonne en 2014

Ivan Fandiño avait fait ses débuts dans la corrida en 1999, avec une première prestation en public en Biscaye, dans le Pays basque espagnol. Ses dernières années, il avait connu deux graves blessures.

Le 19 août 2011, à Malaga il recevait un coup de corne d’une profondeur de 25 cm dans la jambe droite, lui sectionnant une veine. Le 10 août 2014, il était sérieusement blessé lors de la deuxième corrida de la féria aoûtienne de Bayonne et hospitalisé après une perte de connaissance.

Ivan Fandino evacué de l’arène d’Aire-sur-l’Adour, samedi 17 juin, notamment par le matador landais Thomas Dufau (en bleu à gauche).

Ivan Fandino evacué de l’arène d’Aire-sur-l’Adour, samedi 17 juin, notamment par le matador landais Thomas Dufau (en bleu à gauche).

Publié dans le web en parle, ACTUALI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

guitou 19/06/2017 15:26

Ce n'est pas toujours les mèmes qui gagnent !!!combien de taureaux meurent , celui-ci les a vengés

Elisa 18/06/2017 16:20

Oui Amandine, on peut en rire.L e ridicule tue pas. Là, pour le coup il en est mort de ridicule. Il l'a cherché. L e taureau lui n'en demandait pas tant. Pauvre bête.

Amandine 18/06/2017 14:26

Que dire......il l'a bien cherché. On ne va pas pleurer sur son sort, surtout quand je lis, " il avait triomphé en coupant une oreille face à son premier taureau"
Il s'est pris les pieds dans sa cape et a trébuché.....mdr...... comme une jeune débutante lors de son premier bal !
C'est l'arroseur arrosé !

Amandine 18/06/2017 14:05

Que dire......On ne va pas pleurer sur son sort, il l'a bien cherché !
C'est l'arroseur arrosé !!!

ELISA 18/06/2017 12:59

Il aura eu l'honneur de couper l'oreille du taureau précédent.
Serieusement, quand comprendront-ils que perpétrer un tel spectacle présente en plus de la torture de l'animal absurde et moche, et que le danger pour le type qui pratique est réel. Le taureau, se défend, on le comprend.
Sans vouloir dire que "c'est bien fait pour lui", c'est une fatalité, On joue pas avec un animal comme avec un outil ludique. On le respecte, et il nous respectera.