Législatives en Hauts-de-Seine, 9e circonscription : Bruno Ricard, Brigitte le rend Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour

Je découvre à l'instant même cette interview que j'ai donné, il y a cependant quelques petites erreurs qui se sont glissées je pense dû à la retranscription de mes déclarations lors de mon interview...

Précisions :

Je ne suis pas ancien journaliste mais "correspondant de presse" il y a une petite différence.

Pour ce qui es des bobines de films (plus de 280) c'est un lot exceptionnel, dont beaucoup d'inédit sur Brigitte qui englobe pour la plupart de ces bobines des "rushs" pour certains qui dure plus de 30 minutes en 35MM sonore, il y a vraiment de petites merveilles...il faut que ces bobines soient nettoyées, puis mis en format numérique, j'y travaille actuellement avec un grand spécialiste dans ce domaine, mais c'est long...

Pour ce qui est de la voiture devant chez moi (mdr) je n'ai jamais reçu Pamela Anderson à la maison, je l'ai rencontré à plusieurs reprises mais jamais chez moi.


Pour ma campagne aux législatives, j'ai tracté sur les marchés de Boulogne Billancourt...Je n'ai jamais dit que Marie Laure-Gaudin ne vivait que de la politique mais qu'elle se donnait à fond dans ses fonctions de maire adjoint à la ville de Boulogne Billancourt auprès du maire Mr Pierre Christophe-Baguet...


Très belle journée

Bruno Ricard

Législatives en Hauts-de-Seine, 9e circonscription : Bruno Ricard, Brigitte le rend Bardot

De l’alcool, il n’a pas que le nom. Bruno Ricard, candidat aux législatives à Boulogne-Billancourt, dans la 9ème circonscription des Hauts-de-Seine, est membre de la famille Ricard, deuxième groupe mondial dans la vente des vins, spiritueux et alcools en tout genres. Il vit dans la commune, dans un petit pavillon intégré au musée Paul Belmondo et se présente sous l’étiquette Alliance Écologiste Indépendante. Pieds nus, bermuda kaki et chemise au col ouvert, il est loin de ressembler aux hommes politiques habitués aux médias dans leurs costards impeccables. Bruno Ricard a l’air d’un ancien explorateur, le visage curieux de ceux qui aiment voyager. Ancien journaliste, il se dédie maintenant à son cheval de bataille, la cause animale « qui n’est pas du tout représentée. Il n’y a aucun politique qui en parle ».

Bruno Ricard a une autre passion : Brigitte Bardot, qui est aussi une amie très proche. Dès l’entrée de la maison, le ton est donné : « BB » s’affiche sur tous les murs, dans tous les formats, noir et blanc, couleur, en dessin ou en photo. Contre les escaliers qui mènent à l’étage, trois immenses piles de vieux films dans leurs boitiers : des heures de vidéos de Brigitte Bardot, interviews en tout genres et films inédits. Un butin à 10 000 euros. Idem dans le salon, tout aussi encombré de pièces de collections inestimables à ses yeux. « En tout, j’ai environ 300 000 pièces de collections qui s’entassent dans toute la maison », dont une à même le corps : un tatouage du visage de BB sur son bras gauche.

Animal politique

Dans la pièce principale à la gloire de Brigitte Bardot, Bruno Ricard allume une cigarette et parle de son engagement. « Je travaille avec la fondation Brigitte Bardot depuis des années. Je gère aussi un blog relayant des actualités sur la cause animale. J’ai deux pages Facebook, dessus je parle des animaux mais des politiques aussi. Je les dézingue quand ils merdent. Je m’en fous, je l’ouvre ».

Les ennemis, Bruno Ricard s’en fiche : il a assez d’amis précieux sur lesquels compter. « J’ai un carnet d’adresses que beaucoup m’envient ». Brigitte Bardot bien sûr, mais aussi Paul Watson, le fondateur de Greenpeace, les membres de l’association L214 qui dénoncent la maltraitance animale dans des vidéos chocs, et des personnalités du monde musical et cinématographique. Invité au quatre coins du monde, il est interviewé par les plus grands magazines. « Un jour, une voiture se gare devant chez moi. Je vois des grandes jambes en sortir, et là : Pamela Anderson », affirme-t-il.

Sur le canapé, sa chienne s’est endormie et ronfle fort. « Je l’ai récupérée en Espagne, elle était malade et allait être euthanasiée ». Quand on aborde la politique, Bruno Ricard devient virulent :  « La première fois que je me suis présenté à Boulogne, je n’ai fait aucune affiche, je n’ai compté que sur mon nom. Les gens me connaissent, savent qui je suis. Et ils savent que ce que je dis, je le fais. Les politiques, ils te claquent le bécot, mais derrière s’ils peuvent t’enfoncer, ils le feront, ils en ont rien à secouer de ta gueule ».

Pour sa campagne, il ne tracte pas mais prévoit de le faire à la dernière minute. Il n’a pas d’assistants, ni de communicants. « Je suis pas comme Pierre-Christophe Baguet,(ndlr : le maire de Boulogne) pas comme Thierry Solère (ndlr : le député LR sortant). Eux, ce sont des communicants ». Quant au conflit qui oppose Thierry Solère à Marie-Laure Godin, candidate (LR) dissidente soutenue par le maire, il n’en pense rien, si ce n’est que « Marie-Laure Godin est quelqu’un de très bien ». « J’ai beaucoup d’estime pour elle. Elle vit uniquement de la politique, elle n’a jamais voulu faire autre chose ».

S’il est élu député de sa circonscription, Bruno Ricard voudrait faire passer une loi amplifiant les peines contre les bourreaux d’animaux ou encore interdire la tauromachie en France. Pour lui, toutes les propositions sont bonnes. « Je suis ouvert à tout, moi. Sauf à la connerie humaine ».

Asmaa Boussaha

Source de l'article : Cliquez ICI

Le Blog de François Bagnaud à repris cette information : Cliquez ICI

Législatives en Hauts-de-Seine, 9e circonscription : Bruno Ricard, Brigitte le rend Bardot
Législatives en Hauts-de-Seine, 9e circonscription : Bruno Ricard, Brigitte le rend Bardot
Législatives en Hauts-de-Seine, 9e circonscription : Bruno Ricard, Brigitte le rend Bardot
Législatives en Hauts-de-Seine, 9e circonscription : Bruno Ricard, Brigitte le rend Bardot
Législatives en Hauts-de-Seine, 9e circonscription : Bruno Ricard, Brigitte le rend Bardot
Législatives en Hauts-de-Seine, 9e circonscription : Bruno Ricard, Brigitte le rend Bardot
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Elisa 14/09/2017 08:25

Il a l'air si sérieux qu'il parait assez responsable pour lui ouvrir un compte en banque.
On doit pouvoir discuter avec lui. On le sent à l'écoute;;;;

elisa 21/06/2017 19:44

Oooh, la tête du chat...trop drôle...
...