Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...

Publié le par Ricard Bruno

Gonzague à la maison avec sa compagne lors d'un diner entre amis...

Gonzague à la maison avec sa compagne lors d'un diner entre amis...

Gonzague tu nous laisse tous orphelin, tu es parti rejoindre les étoiles où tu as retrouvé celui pour lequel tu avais une admiration sans borne, Léonard de Vinci...Tu nous as régalé de tes souvenirs lors de nos diners auxquels tu vas manquer...

Qui était Gonzague Saint Bris:

Né le 26 janvier 1948 à Loches, Gonzague Saint-Bris était le fils du diplomate Hubert Saint-Bris, comte romain, et d’Agnès Mame. Gonzague Saint-Bris était le deuxième d’une famille de huit enfants qui comptait sept garçons et une fille.

Passionné par Léonard de Vinci, Gonzague Saint Bris, le connaissait parfaitement, et en parlait toujours avec beaucoup d'admiration. Il prenait plaisir à évoquer ce "visionnaire" en ces termes, lors d'une visite du Clos Lucé, situé à Amboise : "Même l'air conditionné a été inventé par de Vinci pour qu'Isabelle d'Este puisse se maquiller dans son boudoir de beauté" expliquait-il.

En 1995 Gonzague Saint-Bris avait créé un festival littéraire gratuit et ouvert à tous : "La Forêt des Livres", à Chanceaux-près-Loches. Chaque dernier dimanche d'août, 150 auteurs sont reçus dans un village forestier de 150 habitants, en avant-première à la rentrée littéraire. 

Malheureusement, l'édition 2017 devra se tenir sans son créateur passionné.

Je présente toutes mes condoléances aux proches de Gonzague Saint-Bris, et à ses amis...

Bruno Ricard 

Témoignage de mon ami Olivier Lejeune...

À minuit, tout a basculé dans l'horreur... mon ami si cher Gonzague Saint Bris tué sur le coup dans un accident de voiture !
Impensable, incroyable... sous le choc, j'éclate en sanglots ! Non !!! Et Alice, son Alice, si belle, si rayonnante, qui le rendait si heureux, entre la vie et la Mort. Mais quel cauchemar ... encore maintenant je n'arrive pas à réaliser. Que d'images se télescopent... notre première rencontre dans un Tgv, notre ballade en bateau par une mer déchaînée, tes tournages avec ton drone, tes images magnifiques à la hauteur de tes commentaires, tu étais passionnant mon Gonzague, une personnalité si riche humainement, si généreuse, si attachante... nos repas avec Alice en ville ou dans dans ton appartement parisien si hallucinant d'histoire, de témoignages de notre culture française... nous devions prochainement entrer en répétition d'un one man Show sur l'histoire dont tu m'avais honoré de ta confiance pour la mise en scène.. tes lettres, tes dédicaces, ton enthousiasme et ta curiosité pour les autres, ton amour des lettres et des auteurs, un être d'exception, si rare... à croire que les personnalités hors normes se doivent d'avoir une fin tragique, brutale... je te parle, je t'entends, je te garde dans mon oreille et dans mon coeur... tu as rejoint ton Mickael Jackson qui t'adorait... ça va être très difficile de s'habituer à ton absence. Seule consolation: te faire revivre en relisant tes nombreux ouvrages si passionnants et en t'imaginant en train encore de les concocter avec ton écriture si jolie à contempler... et ce n'est pas un hasard si Léonard de Vinci avait trouvé refuge chez toi... dans ce château du Clos Lucé que tu avais rendu si magique. Un immense chagrin m'envahit, tu avais encore tant de merveilles à nous transmettre...

Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...
Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...
Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...
Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...
Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...

Retrouvez une des dernières interviews qu'il a donné et ce  à Global TV à Saint-Tropez...

Gonzague y évoquais avec beaucoup de tendresse Brigitte Bardot...

"Brigitte Bardot c'est la promptitude de l'esprit" déclarait il dans cette interview et Brigitte lui a aussi dit "Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit"...

Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charlotte aeschelmann 09/08/2017 09:09

J AI 2O ANS QUI ME SEPARENT DE MES 80 ANS AVEC LES 100 ANS AUXQUELS JE DESIRE ACCEDER.
DIXIT GONZAGUE DE SAINT BRIS AU SALON LITTERAIRE D ANAIS SASSY LE 22 JANVIER 2015.HELAS CLAP DE FIN TRAGIQUE EN CE 7 AOUT 2017.TRISTESSE.
NOUS AVIONS LE MEME AGE. IL M ETAIT SYMPATHIQUE, L ARISTO DANDY ATYPIQUE A LA PLUME AUSSI TRUCULENTE QUE SON ERUDITION VERBALE,
SANS OUBLIER LE CLOS LUCE, AMBOISE, LEONARD DE VINCI, IDOLE COMMUNE.ET LE VILLAGE DE ST TROPEZ ...ET SA MUSE BRIGITTE BARDOT..