L'orang-outan disparaîtra d’ici 10 ans à cause de l’huile de palme !

Publié le par Ricard Bruno

L'orang-outan disparaîtra d’ici 10 ans à cause de l’huile de palme !

La culture de l’huile de palme est une des principales menaces de l’orang-outan. En jeu, la déforestation qui pourrait causer la disparition totale de ce primate d’ici 10 ans si la tendance n'est pas inversée.

La loi sur la biodiversité devait comporter un amendement sur la taxation de l'huile de palme jusqu’à ce qu'elle soit abandonnée lors d’une relecture du projet de loi par les députés, laissant un goût très amer aux défenseurs de la biodiversité. En effet, en seulement 25 ans, plus d’un quart des forêts indonésiennes est parti en fumée. En cause, la monoculture de l’huile de palme qui engendre la déforestation à grande échelle et entraîne la disparition progressive des orangs-outans.

L’orang-outan au bord de l’extinction

Pour exploiter l’huile de palme, les producteurs rasent les forêts en y mettant le feu, classant cette huile parmi les pires aliments pour la planète. La déforestation touche particulièrement les orangs-outans de Bornéo, les plus grands mammifères arboricoles du monde qui voient leurs habitats et leurs ressources disparaitrent tandis qu’ils ne peuvent ni se nourrir ni se reproduire ailleurs que dans les grands arbres du sud de l’Asie. Il y a 120 ans, sa population était estimée à plusieurs centaines de milliers d’individus. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 65 000. Un nombre qui réduit chaque année en raison de la course folle à l’huile de palme.

L'équipe d'International Animal Rescue a sauvé 60 orangs-outans d'incendies de forêt l'année passé. 

L'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), une ONG influente dans la conservation de la nature, a inscrit l’orang-outan de Bornéo sur la liste noire des espèces gravement menacées. Elle l’a même classé dans la catégorie de niveau 3.1 (la plus élevée) “en danger critique d’extinction”.

Plus que 10 ans à vivre

“Nous sommes en train de perdre la bataille”. L’UICN et la Fondation International Animal Rescue (IAR) tirent la sonnette d’alarme. "Il leur reste 10 ans à vivre si nous n'arrivons pas à arrêter la destruction de forêts, peut-être même moins" a déclaré, Alan Knight président de IAR, dans le média anglais The Independant. Selon la liste noire de l’IUCN, la population de ces primates a diminué de 60% entre 1950 et 2010 soit 60 ans et devrait encore perdre 22% de ses congénères d’ici 2025, soit une perte de plus de 82% en 75 ans !

 Les incendies de forêt ont détruit l'an dernier 30% de l' habitat des orangs - outans, selon l'IAS.

Quelles solutions ?

Pour les ONG environnementales, la seule solution pour mettre un terme à ces effroyables chiffres est d’interdire la monoculture intensive de l’huile de palme qui, en plus d’entraîner l’extinction des primates, cause le déséquilibre de la biodiversité.

La moins chère du monde, l’huile de palme est utilisée quasi systématiquement dans les produits alimentaires (biscuits apéritifs et sucrés, chips, bouillon de légume, céréales, glaces etc.) mais aussi dans les cosmétiques (savon, dentifrice etc.). L’huile de palme est partout ! Pour lutter contre ce fléau et apporter sa propre contribution, il suffit de se passer au maximum des produits industriels, de revenir à une alimentation et une cosmétique naturelles. Achetez des produits sans huile de palme ou fabriqués avec de l’huile de palme cultivée durablement.

Source de l'article : Cliquez ICI

Commenter cet article