Deux singes, porteurs d'un virus dangereux, mis en quarantaine au refuge de l'Arche à Château-Gontier

Publié le par Ricard Bruno

Un grillage de "La pinède des singes" à Labenne dans les Landes détérioré après l'euthanasie de 163 macaques en mai dernier

Un grillage de "La pinède des singes" à Labenne dans les Landes détérioré après l'euthanasie de 163 macaques en mai dernier

Les deux derniers macaques de Java encore vivants de l'ancienne pinède des singes de Labenne (Landes) ne seront pas euthanasiés. Ces deux singes, porteur d'un virus dangereux, vont être transférés au refuge de l'Arche à Château-Gontier.

Miguel et Junior, les deux derniers macaques encore vivants de l'ancienne pinède des singes de Labenne échappent à l'euthanasie. La préfecture des Landes a tranché ce mercredi matin après une réunion avec des représentants de la Fondation Brigitte Bardot et de la Fondation 30 millions d'amis. Ces deux singes, porteur de l'herpès B, un virus dangereux pour l'homme en cas de morsure, seront transférés, normalement début octobre, au refuge de l'Arche, à Château-Gontier en Mayenne.

Cette solution de transfert vers le refuge de l'Arche à Château-Gontier a été présentée par la Fondation Brigitte Bardot et l'association 30 millions d'amis. Les deux associations s'étaient émues, en mai dernier, de l'euthanasie des 163 autres singes de l'ancien parc animalier, atteints eux-aussi de l'herpès B. Miguel et Junior seront mis en quarantaine à leur arrivée au refuge de l'Arche . Les deux macaques de Java seront placés pendant un mois dans une cage en intérieur.Les vétérinaires du refuge leur feront subir une série de tests sans avoir à les toucher comme des analyses fécales pour la bactériologie, la parasitologie.

A l'issue des différents tests pratiqués, les vétérinaires prolongeront le placement des deux singes de Labenne en quarantaine, ou ils les placeront dans une volière à l'intérieur du refuge de l'Arche où le public pourra venir les voir.

La Fondation Brigitte Bardot parle de "victoire". L'association rappelle dans un communiqué avoir appris avec stupéfaction, le 19 mai dernier, "l'opération d'abattage" lancée contre les macaques de la Pinède des singes à Labenne. Une opération menée "sur un simple principe de précaution" ajoute la Fondation Brigitte Bardot.

La Fondation Brigitte Bardot était intervenu aussitôt publiquement auprès du Préfet des Landes pour exiger publiquement "l'arrêt des tueries" mais 163 macaques seront abattus. La Fondation assure ensuite avoir engagé "un long bras de fer" avec les autorités.

La Fondation Brigitte Bardot s'était engagée auprès du Préfet et du propriétaire des animaux à organiser la prise en charge et l'accueil des deux macaques restants dans une structure agrée, disposant de personnels qualifiés.

Source de l'article  : Cliquez ICI

Commenter cet article