Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Errance animale: Brigitte Bardot interpelle le Préfet

Publié le par Ricard Bruno

Errance animale: Brigitte Bardot interpelle le Préfet
Dans une lettre adressée au Préfet de la Réunion , l’artiste française et non moins militante de la cause animale française, Brigitte Bardot, s’est dit « scandalisée par la demande du Président de la communauté d’agglomération du Sud (Casud) de désigner un « lieutenant de louveterie chargé d’organiser et de superviser les opérations administratives de destruction de chiens errants! ». A défaut, la Casud souhaiterait pouvoir « procéder elle-même aux opérations nécessaires ».

L’actrice  se demande alors si « l’île de La Réunion est devenue un Far West où des apprentis cow-boys peuvent se défouler et tirer sur des chiens? ». Elle  de constater  qu’en matière de protection animale, l ‘image de La Réunion est catastrophique. En plus des chiots et chatons utilisés comme appâts vivants pour la pêche aux requins, les maltraitances sont nombreuses sur l’île. Un  travail d’éducation et de sensibilisation doit être mené », ajoute cette présidente de la Fondation BB.

« Il y a trop de chiens errants sur l’île, c’est une évidence et je ne  le nie pas. C’est pourquoi ma Fondation a accueilli avec espoir l’annonce d’un engagement de l’Etat à débloquer, sur trois ans, un budget de 600 000 euros pour stériliser et identifier ces animaux… J’aimerai que ce plan de gestion des chiens errants, par la stérilisation et vaccination, soit mis en place dans l’île », poursuit-elle.

« Ma fondation est prête à participer à ce vaste projet puisqu’elle mène déjà,  avec succès, des actions similaires en Inde, en Amérique du Sud, dans quelques pays européens et en Afrique. Pour que l’ île de La Réunion redevienne une île paradisiaque, elle ne doit plus être un enfer pour les animaux (…) Monsieur le Préfet,  ma Fondation est prête à travailler à vos côtés, je compte infiniment sur vous… »

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article