Marcynéma : le cinéma français des années 50 va se promener en ville

Publié le par Ricard Bruno

De la mairie au cinéma Vox en passant par les commerces ou l’office du tourisme, le cœur de la ville de Marcigny va battre au rythme du cinéma français des années 1950, du vendredi 27 octobre au mercredi 1er novembre.

L’exposition sur les affiches du cinéma français des années 50, avec notamment Brigitte Bardot à l’honneur, sera l’une des originalités de cette 47 e Rencontre de Marcynéma. Photo DR

L’exposition sur les affiches du cinéma français des années 50, avec notamment Brigitte Bardot à l’honneur, sera l’une des originalités de cette 47 e Rencontre de Marcynéma. Photo DR

« C’est une donation d’un collectionneur de la région parisienne, Gérard Langlet, qui nous permet de faire tous les ans, depuis le début des années 2000, des expositions très originales à chaque édition de Marcynéma », confie le directeur artistique du festival Paul Jeunet.

12 000 affiches très protégées

Mais sur la provenance exacte d’un tel trésor, on n’en saura guère plus. « On a au moins 12 000 affiches au total. Tout est mis sous sécurité dans un local tenu secret car on s’est déjà fait voler, notamment des films », poursuit le cousin du célèbre réalisateur Jean-Pierre Jeunet. Des expositions auxquelles sont conviés tous les habitants de la région. Et même bien au-delà compte tenu des pépites qui vont être à l’honneur.

« Le public pourra les admirer au premier étage de l’office de tourisme de Marcigny, au sous-sol du cinéma Vox ou encore dans la montée des escaliers de la mairie. Deux commerces, dont l’un de vêtements et un restaurant, participent aussi à l’aventure », détaille Paul Jeunet.

Brigitte Bardot à l’honneur

Très vite, les affiches ont été répertoriées numériquement par les organisateurs pour les recenser et les classifier. « On a choisi cette année Brigitte Bardot et le cinéma français des années 1950, car on a découvert que Langlet organisait aussi des expos sur BB en région parisienne. » Une chance énorme pour une petite ville comme Marcigny.

« On a eu aussi des expositions de grands photographes étrangers. Des œuvres du développeur personnel de photos du cinéaste Robert Doisneau ont par exemple été exposées », conclut Paul Jeunet, qui peut encore compter cette année sur une équipe dynamique de 25 bénévoles venus de toute la France pour organiser un tel événement.

Source de l'article : Cliquez ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article